France / Communauté musulmane : une guerre ouverte entre la GMP et le CFCM

9 novembre 2020 - 22h30 - Ecrit par : Bladi.net

Une guerre de leadership sape les relations entre le Conseil français du culte musulman (CFCM) et la Grande Mosquée de Paris (GMP). L’initiative du 2 novembre à la Grande Mosquée de Paris, organisée hors du cadre de l’instance représentative du culte musulman, a exacerbé les tensions entre les deux instances appelées pourtant à défendre les intérêts de la communauté musulmane de France.

Le lundi 2 novembre, plusieurs fédérations musulmanes ont signé une déclaration, pour dénoncer fermement les attaques visant la France face à la vague de colère qui traverse des pays musulmans, principalement autour de la position d’Emmanuel Macron sur les caricatures. Cette initiative qui se veut un soutien moral, affirmé auprès de l’État deux jours après la diffusion de l’interview du président français sur Al Jazeera n’a pas associé le Conseil français du culte musulman (CFCM), souligne saphirnews.com.

En réalité, cette initiative qui cache d’après le média, «  les dissensions qui traversent à nouveau le Conseil français du culte musulman (CFCM) ces dernières semaines  », a connu d’autres absents, à savoir, celle du Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) et la Confédération islamique Milli Gorus (CIMG), ainsi que Musulmans de France (MF). En coulisses, ces trois fédérations ont affirmé ne pas avoir été invitées à se joindre à l’initiative, car trop «  islamistes » pour les uns, trop « turques » pour les autres.

Cependant, plus remarquable encore aura été l’absence de Mohammed Moussaoui, l’actuel dirigeant du CFCM qui préside l’Union des mosquées de France (UMF) et dont l’activisme contre le radicalisme n’est plus à démontrer. Pourtant, le recteur du GMP, Chems-Eddine Hafiz a indiqué avoir « personnellement » contacté Mohammed Moussaoui à rejoindre le collectif, sans retour, déplorant son absence mais, réfutant néanmoins devant la presse l’idée d’une « scission » au sein du CFCM, indiquant que cette démarche n’entre « pas en concurrence » avec celles qui pourraient émaner de l’instance dont il est le vice-président, rapporte la même source.

De l’avis de Mohammed Moussaoui, il s’agit bel et bien d’une « dynamique née » face au CFCM qu’il faut «  enterrer  » comme cadre à partir duquel des actions concourant à la lutte contre la radicalisation et à une meilleure structuration du culte musulman en France peuvent être menées. Moussaoui qui admet avoir été contacté par sms vendredi 30 octobre « en sa qualité de président de l’UMF et non du CFCM » pour l’informer de la démarche, affirme ne pas avoir reçu copie du document. Par ailleurs, Mohammed Moussaoui juge l’initiative de la GMP « incompréhensible » car, d’après lui, elle vient « rompre cette dynamique  » suscitée par deux initiatives récentes préalables, notamment «  deux réunions de travail dédiées à la formation des cadres religieux et la prévention de la radicalisation samedi 31 octobre et dimanche 1ᵉʳ novembre  », ce qui «  n’est pas un service à rendre à l’islam de France », estime-t-il.

Le président du CFCM regrette aussi une initiative « non posée dans le cadre des réunions du CFCM » qui ne vise qu’à « diviser les initiatives » dans la mesure où « nous nourrissons tous les mêmes objectifs ». Autant de faits qui prouvent qu’il s’agit d’une guerre de leadership. En effet, l’émergence du CFCM en 2003 a compromis la position de «  seule interlocutrice de l’État  » dont pouvait se targuer la Grande Mosquée de Paris depuis fort longtemps. Et Chems-Eddine Hafiz qui depuis janvier dernier, a pris la direction de la GMP multiplie les initiatives, étalant un grand activisme pour réaffirmer son leadership sur la scène de l’islamde France et apparaître comme le chef de file musulman le plus crédible dans la lutte contre l’islamisme radical, fait observer la même source.

Tags : Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Al Jazeera - Mohammed Moussaoui - Islam - Union des mosquées de France (UMF) - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Décapitation d’un enseignant : le CFCM dénonce et condamne un crime contre la haine

Dans un tweet, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) a condamné la décapitation d’un enseignant en région parisienne vendredi soir. Il a appelé à la mobilisation...

La Grande Mosquée de Paris n’est plus membre du CFCM

La Grande Mosquée de Paris et trois fédérations fondatrices du Conseil français du culte musulman (CFCM) se retirent définitivement de l’instance. Elles évoquent la gestion à sens...

Les organisations musulmanes du Rhône en colère

Le Conseil des mosquées du Rhône (CMR) et le Conseil théologique des imams du Rhône (CTIR) ont exprimé leur colère suite au retrait de la Grande Mosquée de Paris (GMP) du projet de...

Emmanuel Macron parle séparatisme avec les représentants du CFCM

Le président français Emmanuel Macron a évoqué avec Mohammed Moussaoui et Ibrahim Alci, respectivement président et vice-président du CFCM, plusieurs dossiers relatifs au culte...

Nous vous recommandons

Le Maroc éliminé par l’Algérie

Très bon match ce soir entre le Maroc et l’Algérie en quart de finale de la Coupe arabe de la Fifa. Malheureusement dans une compétition, il faut toujours un gagnant et c’est l’Algérie qui l’emporte aux...

Deux policiers marocains morts à la frontière avec Melilla

L’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) de Nador a annoncé la mort de deux policiers marocains lors du récent assaut de migrants à la frontière de Melilla.

KFC va ouvrir 10 nouveaux restaurants au Maroc

Après l’ouverture de trois restaurants l’année dernière, la chaine de restauration KFC a annoncé l’ouverture, cette année, de dix nouvelles succursales, ceci, pour concrétiser sa ligne d’expansion dans le...

Sète : souffrance des MRE en attente d’une traversée pour le Maroc

À la gare maritime Orsetti, les conditions d’attente des vacanciers qui devront rallier le Maroc après l’arrivée d’un ferry sont difficiles. Ils sont partagés entre étonnement et colère.

Football : l’équipe du Maroc est la 4e plus chère en Afrique

Le site Transfermarkt vient de publier son classement mondial des nations les plus chères en ce qui concerne les effectifs. La sélection marocaine de football arrive en 4ᵉ position au niveau africain et est classée 22ᵉ à l’échelle...

Maroc-Espagne : les liaisons maritimes reprennent début avril

Le trafic maritime entre le Maroc et le l’Espagne devrait reprendre début avril, après deux ans de suspension. Le premier ferry partira du port de Tarifa à destination du port de Tanger le 7 avril.

Plaidoyer pour la non-extradition d’un ouïgour arrêté au Maroc

Dilnur Reyhan, présidente de l’Institut ouïgour d’Europe demande au gouvernement marocain de ne pas extrader vers la Chine Idris Hasan, un ressortissant ouïgour arrêté à l’aéroport Mohammed V de Casablanca puis incarcéré à la prison de Tiflet pour suspicion...

Sans douanes commerciales, Sebta et Melilla meurent à petit feu

La mise en place des douanes commerciales est l’une des principales conditions pour relancer l’économie de Sebta et Melilla et mettre fin à la contrebande aux frontières des deux villes avec le Maroc, après plus de deux ans de...

Le tournage d’Indiana Jones au Maroc compromis

La décision marocaine relative à la suspension des liaisons aériennes avec le Royaume-Uni en raison de la flambée des cas de contamination au Covid-19 produit un impact négatif sur le film « Indiana Jones » dont le cinquième volet est actuellement en...

Les aéroports de Casablanca et Marrakech dans le top 10 africain

Les aéroports de Marrakech et de Casablanca sont parmi les meilleurs aéroports en Afrique. C’est ce qui ressort du classement 2021 de l’agence internationale de notation du transport aérien, Skytrax.