Recherche

Il a fait excessivement chaud au Maroc en 2020

© Copyright : DR

20 avril 2021 - 07h00 - Société - Par: G.A

Le climat du Maroc en 2020 a été marqué par des températures anormalement chaudes et par un déficit pluviométrique presque généralisé sur l’ensemble du territoire. Ces informations proviennent d’un communiqué émanant de la direction de la météorologie nationale, nommé « Synthèse du climat au Maroc en 2020 ».

La chaleur a atteint un point culminant en 2020 au Maroc. En février de l’année dernière, Fès a battu le record de température maximale avec 23,78 °C avant de récidiver en juillet avec 40,4 °C. À Mohammedia, un nouveau record de température minimale mensuelle de 22,28 °C, a été enregistré en février.

Quant au cumul pluviométrique annuel, il a enregistré un déficit dans tout le royaume, dépassant les 50 % au nord de Marrakech et dans les régions de Souss-Massa et dans les reliefs de l’Anti-Atlas, alors que la pluie s’est fait désirer dans les Provinces du Sud, au point où 2020 a été classée parmi les quatre années les plus sèches depuis 1981.

Avec une année assez chaude, la production céréalière nationale a connu une baisse de – 39 % par rapport à la campagne 2018-2019 et de – 57 % en comparaison avec une année moyenne depuis 2008. La Direction générale de la météorologie (DGM) souligne plusieurs événements météorologiques extrêmes qui ont engendré des dégâts, dont des vagues de chaleur estivales, de fortes averses orageuses, des vents forts avec des rafales de l’ordre de 100 km/h, des chutes de grêle comme ce fut le cas en 6 juin 2020, endommageant 900 ha de culture dans la région du Saïss et du Moyen Atlas.

Mots clés: Environnement , Nature , Direction générale de la météorologie (DGM)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact