Changement climatique : le Maroc et la France veulent inclure le secteur du bâtiment

19 novembre 2022 - 12h40 - France - Ecrit par : A.T

À l’occasion de la conférence de l’ONU pour le climat (COP 27), qui se tient actuellement à Charm el-Cheikh en Égypte, le Maroc et la France ont lancé un appel à la création d’un agenda dénommé « Buildings Breakthrough », visant à opérer la transition énergétique dans le secteur du bâtiment d’ici 2030.

Responsable de 37 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, le secteur du bâtiment dispose d’une marge de progression très importante, mais aucun engagement n’a été pris jusque-là dans la lutte contre le changement climatique, ont souligné les experts marocains et français.

A lire : Le Maroc améliore son classement dans l’indice de performance du changement climatique

Pour y remédier, la France et le Maroc ont appelé à la mise en place d’un « Buildings Breakthrough » afin de créer un nouvel élan entre gouvernements. L’idée a déjà reçu l’accord de plus de 30 pays et 12 ont déjà assuré leur soutien à cette initiative, qui fixe l’objectif de zéro émission d’ici 2030 pour le secteur du bâtiment.

Pour atteindre les objectifs fixés par ce dispositif, la France envisage de mettre en place dès 2023, des engagements communs, des recommandations et un système d’évaluation des progrès accomplis. Les autorités françaises ont également fait part de leur intention de réunir les ministres de la construction du monde entier pour les associer à cet appel et acter des avancées concrètes.

Sujets associés : Immobilier - France - Environnement

Aller plus loin

Les États-Unis ciblent le Maroc pour son initiative énergie verte

Les États-Unis veulent financer la lutte contre le changement climatique au Maroc, un pays qui subit un sévère déficit pluviométrique. Une annonce a été faite dans ce sens.

Changement climatique : le Maroc expose son plan de transformation économique

Pour les 30 prochaines années, le Maroc veut miser sur l’économie verte pour rendre plus compétitive son économie. Une feuille de route a été présentée aux Nations Unies dans ce...

Le Marocain Gaia Energy et l’Israélien H2Pro s’allient dans l’hydrogène vert

En marge de la 27ᵉ Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27), un accord de partenariat a été signé entre Gaia...

Le Maroc améliore son classement dans l’indice de performance du changement climatique

8ᵉ lors de l’édition précédente, le Maroc occupe le 7ᵉ rang mondial de l’édition 2023 du classement de l’indice de performance du changement climatique, gagnant ainsi une place....

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Maroc : légère baisse des prix de l’immobilier au deuxième trimestre

Les prix de l’immobilier au Maroc ont enregistré un léger recul au deuxième trimestre de l’année, relève Mubawab dans son Guide de l’immobilier.

Crédit immobilier : la hausse des taux s’accélère au Maroc

L’inflation touche de plus en plus les Marocains. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ces derniers devraient en effet connaitre une hausse au 4ᵉ trimestre de l’année, selon les professionnels. Qu’est-ce qui explique cette prévision ?

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît un net ralentissement

Le marché de l’immobilier au Maroc marque des signes d’essoufflement cette année. C’est ce que révèlent les données publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Le Maroc envahi par les chiens interdits

Alors que la loi relative à « la prévention et la protection des personnes contre les dangers des chiens », interdit la possession, la domestication, l’achat, la vente et l’élevage de chiens classés comme dangereux, nombreux sont les jeunes qui...