Le Maroc améliore son classement dans l’indice de performance du changement climatique

17 novembre 2022 - 12h50 - Maroc - Ecrit par : S.A

8ᵉ lors de l’édition précédente, le Maroc occupe le 7ᵉ rang mondial de l’édition 2023 du classement de l’indice de performance du changement climatique, gagnant ainsi une place. Il figure donc parmi les 10 pays les plus performants.

« À l’instar des deux précédentes éditions, le Maroc se classe en bonne place dans trois catégories principales du CCPI à savoir les émissions de GES (gaz à effet de serre), la consommation d’énergie ainsi que la politique climatique », indique le rapport de l’indice de performance climatique, Climate Change Performance Index (CCPI) de 2023, établi par les Organisations Non Gouvernementales Germanwatch et le Réseau international d’Action pour le Climat ainsi que l’Institut allemand New Climat Institute.

À lire : Le Marocain Gaia Energy et l’Israélien H2Pro s’allient dans l’hydrogène vert

Après avoir rappelé que le Maroc s’est engagé à un objectif de plantation de 600 000 hectares de forêt d’ici 2030, les experts du CCPI ont salué les développements positifs que le royaume a réalisés au cours des dernières années. Toutefois, ils critiquent les lois actuelles en raison de leur manque de force d’application et du manque d’adhésion du secteur industriel à celles-ci.

À lire : Performance climatique : le Maroc 5ᵉ mondial

Le CCPI a par ailleurs émis l’hypothèse suivante : si le Maroc maintient sa tendance positive dans les énergies renouvelables, il devrait également s’améliorer dans les deux autres indicateurs. Toutefois, le rapport note que le Maroc manque de volonté pour décentraliser les énergies renouvelables et encourager les citoyens à produire leur propre énergie renouvelable.

À lire : Les Marocains très préoccupés par les changements climatiques

Outil de surveillance indépendant, l’Indice de Performance Climatique permet de suivre les performances des pays en matière de protection du climat. Il vise à renforcer la transparence de la politique internationale en matière de lutte contre le changement climatique et permet de comparer les efforts de protection du climat et les progrès réalisés par chaque pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Classement - Energie - Environnement - Eolien - Energie solaire

Aller plus loin

Espagne : le cèdre de l’Atlas pour réduire les effets du changement climatique

Le cèdre de l’Atlas peut contribuer à atténuer les effets du changement climatique en Espagne, selon une étude internationale menée entre autres par l’université de Cordoba...

Changement climatique : le Maroc et la France veulent inclure le secteur du bâtiment

À l’occasion de la conférence de l’ONU pour le climat (COP 27), qui se tient actuellement à Charm el-Cheikh en Égypte, le Maroc et la France ont lancé un appel à la création...

Maroc : le changement climatique à l’origine des températures extrêmement élevées

Des températures extrêmement élevées ont été enregistrées en avril au Maroc alors que cette vague de chaleur intense frappe d’habitude le royaume en juillet et en août.

Le Marocain Gaia Energy et l’Israélien H2Pro s’allient dans l’hydrogène vert

En marge de la 27ᵉ Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27), un accord de partenariat a été signé entre Gaia...

Ces articles devraient vous intéresser :

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Le Maroc peut-il résoudre la crise énergétique de l’Europe ?

Le Maroc ambitionne de produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 pour en exporter une grande partie vers l’Europe par le biais de câbles sous-marins. Va-t-il prioriser l’exportation au détriment de la satisfaction de...

L’OCP décroche un gros financement pour ses projets solaires

Le plan ambitieux de l’OCP visant à alimenter l’ensemble de ses installations industrielles en énergie verte d’ici 2027 prend forme. Le géant marocain des engrais a décroché un gros financement.

Double certification pour Royal Air Maroc

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment décerné à Royal Air Maroc les certifications IEnvA (IATA Environmental Assessment) et IWT (IATA Illegal Wildlife Trade) pour son engagement constant en faveur de l’environnement et de...

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.