Les États-Unis ciblent le Maroc pour son initiative énergie verte

1er octobre 2023 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les États-Unis veulent financer la lutte contre le changement climatique au Maroc, un pays qui subit un sévère déficit pluviométrique. Une annonce a été faite dans ce sens.

L’administration Biden prévoit de consacrer jusqu’à 2 millions de dollars de fonds fédéraux à une initiative en matière d’énergie verte au Maroc, rapporte Washington Examiner, faisant savoir que l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), l’une des principales agences d’aide au développement, a pour objectif de renforcer la résilience aux impacts du changement climatique au Maroc, en mettant l’accent sur les femmes et les jeunes filles, comme l’indiquent les documents de subvention.

À lire : Marrakech à l’horizon 2050 : La menace climatique se précise

Dans ces documents, l’USAID a déclaré que les problèmes climatiques auxquels sont confrontés le Maroc avaient pour conséquence « une intensification de la pénurie d’eau et de la sécheresse, et entraînaient une faible production agricole, un déclin de la croissance économique et une instabilité sociale ». Le changement climatique « affecte de manière disproportionnée les personnes vivant sous le seuil de pauvreté », y compris « les femmes, les jeunes et d’autres populations sous-représentées qui sont souvent moins résistantes aux chocs climatiques », a souligné l’agence américaine.

À lire :Maroc : le changement climatique à l’origine des températures extrêmement élevées

L’USAID appelle par ailleurs les organisations à préciser comment elles peuvent s’engager auprès du gouvernement marocain après avoir obtenu la subvention fédérale pour le changement climatique. « Le secrétaire général des Nations unies sera sans aucun doute satisfait de voir des millions de dollars des contribuables américains financer le programme vert au Maroc, mais les habitants de la Palestine orientale ou des petites communautés de notre pays ne le seront certainement pas », a déclaré au site américain Daniel Turner, président de Power the Future, un groupe de défense de l’énergie.

Sujets associés : États-Unis - Environnement

Aller plus loin

Changement climatique : le Maroc et la France veulent inclure le secteur du bâtiment

À l’occasion de la conférence de l’ONU pour le climat (COP 27), qui se tient actuellement à Charm el-Cheikh en Égypte, le Maroc et la France ont lancé un appel à la création...

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout...

Maroc : le changement climatique à l’origine des températures extrêmement élevées

Des températures extrêmement élevées ont été enregistrées en avril au Maroc alors que cette vague de chaleur intense frappe d’habitude le royaume en juillet et en août.

Le Maroc améliore son classement dans l’indice de performance du changement climatique

8ᵉ lors de l’édition précédente, le Maroc occupe le 7ᵉ rang mondial de l’édition 2023 du classement de l’indice de performance du changement climatique, gagnant ainsi une place....

Ces articles devraient vous intéresser :

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

Maroc : nouvelle tragédie pour les rescapés du séisme

Les rescapés du violent et puissant tremblement de terre du 8 septembre se battent maintenant pour survivre aux rafales de vent et aux inondations qui frappent le Maroc. Ils vivent dans des tentes qui ne résistent pas aux intempéries. Face à la...

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Exploitation de terres rares : le Maroc signe un accord avec Rainbow

Le géant britannique Rainbow Rare Earths vient de conclure un accord tripartite avec le groupe marocain de phosphates et d’engrais OCP et l’Université polytechnique Mohammed VI en vue de l’extraction et la transformation des terres rares.

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

Un mystérieux cratère apparaît au Maroc après le séisme

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a secoué le Maroc, une fosse géante s’est formée dans une zone rurale. Le séisme a-t-il favorisé sa formation ?