La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

31 janvier 2023 - 11h20 - Culture - Ecrit par : S.A

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, un prédicateur salafiste a proféré des insultes à l’encontre de Fatima Tabaamrant, rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia. « Il ne mérite pas d’être qualifié de fquih et ce serait lui donner trop d’importance que d’engager une polémique avec lui », a réagi la chanteuse. Dans la foulée, plusieurs organisations et acteurs sociaux amazighs ont apporté du soutien à l’icône de l’art amazigh.

À lire : « Akhannouch dégage » : le RNI défend le Chef du gouvernement


Après avoir condamné les propos du prédicateur salafiste, la coordination du RNI dans la région de Souss Massa a exprimé « sa fierté pour la carrière artistique de l’icône de l’art amazigh Fatima Chahou Tabaamrant tout en rendant un vibrant hommage à sa contribution artistique et créative dans la culture amazighe », lit-on dans un communiqué du parti. Aussi, a-t-elle exprimé « son rejet catégorique des injures et des propos indécents proférés par cet individu contre cette grande dame ».

À lire : Maroc : un élu RNI en garde à vue pour violences sur des policiers

« Des attaques qui sont en contradiction avec les enseignements cultuels de notre sainte religion et avec la fonction éducative du prédicateur », a fustigé le parti d’Aziz Akhannouch.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Amazigh - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Aziz Akhannouch

Aller plus loin

Mohamed El Jem et Tariq Boukhari : une réconciliation impossible ?

L’acteur et humoriste Mohamed El Jem n’est toujours pas disposé à se réconcilier avec son collègue Tariq Boukhari, après plus de 15 ans de désaccord pour des raisons inconnues.

Riyad : Les disputes entre chanteurs marocains gâchent la soirée

Petite guéguerre entre artistes marocains lors du Festival de Riyad, le plus grand festival de musique du Moyen-Orient. Alors que certains n’ont pas apprécié l’ordre de passage...

Maroc : un élu RNI en garde à vue pour violences sur des policiers

Lors d’un contrôle routier au niveau de l’Avenue Hassan II au centre de la ville d’Agadir, un élu qui était au volant s’en est pris verbalement puis physiquement à deux...

Le RNI poursuit en justice une journaliste pour diffamation

La journaliste Hanane Bakour a été convoquée jeudi par la justice, à la suite d’une plainte pour « diffamation et insulte » déposée contre elle par le Rassemblement national des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : moins de français dans les administrations

Les Marocains souffrent de la prédominance de la langue française dans les transactions informatiques des administrations marocaines. Tel est le constat fait par le groupe parlementaire du Rassemblement national des Indépendants (RNI), qui appelle la...

Eau et électricité : une bonne nouvelle pour les ménages marocains

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch renonce à son projet visant à augmenter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour l’eau et l’électricité. Ce projet avait soulevé de vives polémiques et inquiété les Marocains.

Maroc : appel à déclarer férié le jour du Nouvel an amazigh

Quelque 45 ONG marocaines et de la diaspora demandent au roi Mohammed VI de déclarer férié le « Yennayer » ou Nouvel an amazigh, célébré le 13 janvier de chaque année.

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Le tourisme au Maroc : une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2023-2026

Le Chef du Gouvernement marocain a présidé une cérémonie de signature pour le déploiement d’une feuille de route stratégique pour le tourisme 2023-2026. Celle-ci a pour objectif d’attirer 17,5 millions de touristes, d’atteindre 120 milliards de...