Un chercheur marocain promet un vaccin universel contre le Covid

12 avril 2021 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Depuis l’apparition de la pandémie liée au coronavirus, c’est le branle-bas chez les scientifiques et chercheurs. Lbachir BenMohamed, chercheur américain d’origine marocaine et Directeur du laboratoire de recherche en immunologie de l’université de Californie-Irvine, développe actuellement un vaccin universel contre tous les coronavirus connus et à venir.

Dans une interview accordée à Jeune Afrique, Lbachir, natif de Tagante, un village amazigh au Maroc, a indiqué qu’il travaille actuellement avec ses équipes de l’université de Californie à Irvine sur un vaccin universel capable de protéger contre toutes les formes de coronavirus, déjà connues et à venir. Car, explique-t-il, le Covid-19 n’est ni la première, ni la dernière pandémie causée par un coronavirus. Quelques mois après l’apparition du coronavirus SARS-CoV-2, trois variants ont émergé en Afrique du Sud, au Brésil et en Angleterre. Mais très tôt, ces variants ont développé une « immunité » qui les protège des vaccins mis en place. D’où, l’idée de développer un vaccin universel, qui résiste devant tous les variants.

Ce vaccin ciblera non seulement la protéine Spike, mais toute la constitution génétique commune à tous les variants et souches du virus. Actuellement, l’équipe teste quinze vaccins universels-candidats sur des souris afin de terminer le plus efficace avant de passer à la phase des essais cliniques sur l’homme fin 2021 ou début 2022 au plus tard. Toutefois, il est indispensable de se faire vacciner avec les vaccins actuels pour se protéger et protéger les autres et pour sauver l’économie, a souligné le chercheur marocain.

Par ailleurs, pour le développement de ce vaccin, le gouvernement américain a mobilisé 4 millions de dollars, en plus des financements privés. Des financements qui permettent à l’équipe de Lbachir de se focaliser sur l’obtention d’un résultat au plus tôt. L’immunologiste américain d’origine marocaine, bien qu’ayant soutenu sa thèse de doctorat en France, a finalement opté pour l’Amérique du Nord, puisqu’elle représente un paradis pour les chercheurs et ouverte à tous projets innovants, a-t-il fait savoir. Par contre, la France, malgré ses grands chercheurs et ses centres de recherche, n’a pas encore développé un vaccin, parce que la prise de risque n’y est pas encore développée a-t-il déploré.

Sujets associés : États-Unis - Santé - Recherche - Vaccin anti-Covid-19 - MRE

Aller plus loin

Covid-19 : un nouveau variant «  double mutant  » inquiète

Alors que le vaccin laisse espérer la fin de la crise sanitaire, un nouveau « variant double mutant » du coronavirus a été détecté dans 18 États en Inde.

Un vaccin annoncé pour début 2022 contre tous les variants du coronavirus

Une équipe de chercheurs dirigée par le professeur Lbachir Benmohamed, immunologiste marocain, annonce pour fin 2021, le début des essais cliniques d’un vaccin conçu pour de...

Covid-19 : le variant britannique inquiète les autorités marocaines

Les autorités marocaines alertent sur la situation épidémiologique qu’elles jugent «  inquiétante  » dans le Royaume avec la découverte d’au moins 73 cas du variant britannique...

Covid-19 : des chercheurs veulent des vaccins marocains

Des spécialistes marocains de la santé et de la recherche biomédicale ont souligné mardi, l’opportunité pour le Maroc de fabriquer un vaccin anti-Covid-19 par des laboratoires...

Ces articles devraient vous intéresser :

Roi Mohammed VI : les MRE « sont un motif de fierté pour le Maroc »

Le roi Mohammed VI a salué la détermination des Marocains résidant à l’étranger (MRE) à défendre les intérêts du Maroc notamment les causes nationales liées à leur patrie et au Sahara, et les a invités à s’impliquer dans le processus de développement....

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Les transferts de fonds des MRE augmentent de 46,3 % à fin janvier 2023

Les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une hausse significative de 46,3 % à fin janvier 2023, atteignant plus de 9,22 milliards de dirhams, selon les données publiées par l’Office des changes. Cette...

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Les MRE doivent prendre les billets retour à l’avance

Tanger Med a informé les MRE que dans le cadre de la phase retour de l’opération Marhaba 2022, ils devront se munir, avant de se rendre au port, d’un billet de retour délivré par leur compagnie maritime, précisant une date et heure de voyage fermes.

Opération Marhaba : les chiffres de l’année dernière largement dépassés à Algésiras

Depuis le lancement de l’Opération Passage du Détroit (OPE) le 15 juin dernier, près de 275 000 passagers et 68 000 véhicules ont embarqué depuis les ports espagnols en direction du Maroc d’après les données fournies par la Protection Civile espagnole.

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Étonnante découverte de fossiles de dinosaures au Maroc

Des fossiles d’abelisauridae, des dinosaures parents éloignés des tyrannosaures, ont été découverts au Maroc, ce qui relance le débat, ouvert depuis plus de 200 ans, sur l’extinction des dinosaures de la surface de la terre.

L’ONCF a pensé aux MRE pendant les vacances

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) a mis en place un plan pour accueillir les millions de voyageurs attendus à bord de ses trains lors de la prochaine saison estivale. Une attention particulière est accordée aux Marocains résidant à l’étranger...