Chine, Inde et Maghreb, futurs eldorados du vin

8 août 2007 - 00h37 - Economie - Ecrit par : L.A

En quelques années, la Chine est devenue le cinquième vignoble mondial. Elle cultive 500 000 hectares de vignes et va produire un milliard de bouteilles en 2007. C’est le quart de la France, pourtant leader mondial. Des groupes français, comme JeanJean ou Rémy Cointreau, ainsi que des australiens plantent en Chine.

La plupart des investissements émanent d’entreprises du cru, signale Le Journal du Dimanche. La Chine soutient des marques de dimension mondiale, comme Dynasty ou Great Wall, achetées par les nouvelles classes moyennes asiatiques. Corée, Japon, Inde, Uruguay, Royaume-Uni et Maroc attaquent aussi le marché des vins de qualité.

La consommation mondiale de vin devrait croître de 10% par an, atteignant des ventes de 120 milliards de dollars. Les investisseurs valorisent des vignobles oubliés en Roumanie ou en Hongrie. L’Angleterre veut profiter du réchauffement climatique pour créer un vignoble de raisins blancs. La Tunisie réexploite les vignes d’Hannibal. Les spécialistes attendent l’arrivée de l’Inde, où une forte demande émerge. La Russie, qui a un vignoble dans le Caucase, voit sa consommation de vin bondir de 20% par an.

20 Minutes

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Inde - Chine - Agriculture - Roumanie - Maghreb - Hongrie

Ces articles devraient vous intéresser :

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...