Les clarifications de la police marocaine sur le décès "suspect" d’un médecin militaire

3 décembre 2023 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La préfecture de police de Tanger a apporté des clarifications au sujet du décès du « médecin militaire » Mourad Sghir. Cet homme « souffrait de graves complications de santé. »

Dans un communiqué, la préfecture de police de Tanger a fait savoir que l’hôpital Mohammed V de la ville a informé, « le 12 novembre 2023, le 5ᵉ arrondissement de police de la ville du décès d’une personne aux urgences après avoir été admise alors qu’elle souffrait de graves complications de santé, qui ont empêché les cadres administratifs de l’hôpital de recueillir ses données et de vérifier son identité ». Ce décès a donné lieu à l’ouverture d’une enquête par la police judiciaire de l’arrondissement. Celle-ci a d’abord procédé aux constatations et observations de rigueur, « qui ont mis en évidence l’absence de signes visibles de violence ou de résistance à la violence sur le corps du défunt ». Après quoi, un technicien de l’identification judiciaire a recueilli les empreintes de la personne décédée, afin de procéder aux démarches nécessaires pour l’identifier et informer sa famille de ce décès.

À lire : Maroc : le mystérieux décès en garde à vue mène trois policiers en prison

Cette opération d’identification, réalisée par le biais du système automatique d’identification des empreintes digitales, s’est avérée fructueuse. Cela a « permis d’aboutir à une correspondance avec un résidant en France déclaré comme salarié, selon les données fournies pour obtenir le certificat d’immatriculation consulaire délivrée par le Consulat général du Maroc à Bordeaux en France », précise la préfecture de police de Tanger. Par la suite, l’arrondissement de police a mené des investigations, afin de déterminer le lieu de résidence de l’intéressé au Maroc et de retrouver ses proches, sachant que l’ensemble de ses données personnelles étaient enregistrées en France. La finalité, c’est de confirmer définitivement l’identité issue du système d’identification automatique.

À lire : Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

Ces recherches ont ainsi permis de retrouver une personne qui, dès le début de l’enquête, était considéré comme le frère potentiel du défunt. « Cet homme a confirmé avoir un frère correspondant aux données recueillies par l’identification automatique sans pouvoir fournir d’informations sur son lieu de résidence actuel au Maroc. Il a toutefois présenté les coordonnées de ses deux sœurs qui ont été convoquées par la police et ont pu identifier le corps », détaille la même source, ajoutant qu’en parallèle, l’arrondissement de police chargé de l’enquête a sollicité le parquet pour procéder à une autopsie afin de déterminer les causes du décès. « Cette autopsie a été réalisée par un médecin légiste spécialisé, qui a consigné les résultats de l’opération dans un rapport à l’attention du parquet qui supervise l’enquête », précise la préfecture de police de Tanger, concluant que la dépouille a été remise la famille du défunt qui a lancé les procédures d’inhumation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Santé - Décès

Aller plus loin

Mort troublante à Skhirat : Enquête ouverte sur le décès d’Ayoub Abous

Le corps sans vie d’un jeune diplômé a été retrouvé pendu au pont Wadi Iqim à Skhirat. Une enquête est en cours pour connaître les circonstances entourant sa mort.

Maroc : le mystérieux décès en garde à vue mène trois policiers en prison

Le juge d’instruction de la cour d’appel de Tétouan a décidé de poursuivre en état de détention trois policiers du commissariat de Martil (préfecture de M’diq-Fnideq) dans le...

Décès de la Belge diagnostiquée d’un cancer au Maroc

Alors que les médecins lui avaient appris qu’il lui restait encore trois semaines à vivre, la Belge diagnostiquée d’un cancer de la peau au Maroc, a dit adieu à ses deux enfants...

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Khadija Assad : le roi Mohammed VI adresse un message à la famille

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de la grande artiste feue Khadija Assad, décédée la nuit dernière des suites d’une longue maladie.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Les Lions de l’Atlas en deuil

Le monde du football marocain est en deuil suite à l’annonce du décès d’Abderrahim Ouakili, ancien joueur international, survenu ce lundi 18 décembre 2023 à l’âge de 53 ans.

Maroc : plaidoyer pour en finir avec les chiens errants

La prolifération des chiens errants dans les villes marocaines soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament des mesures urgentes et efficaces. Des appels se multiplient pour résoudre définitivement cet épineux problème.

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.