Recherche

Poursuivi pour avoir parlé de "climat islamophobe et raciste" en France

© Copyright : DR

21 octobre 2019 - 17h00 - Monde

L’Etat français a décidé de porter plainte contre un Drômois qui a déclaré que la France « est en train de filer tout droit vers l’abîme, vers l’innommable, vers l’apartheid ». Dans ce sens, la Préfecture de la Drôme a saisi le Procureur de la République.

« Ne soyez pas passive, choisissez le bon camp de l’histoire de la France, car voyez-vous, notre pays est en train de filer tout droit vers l’abîme, vers l’innommable, vers l’apartheid ! ».

Ainsi s’est librement exprimé, le 14 octobre dernier, Hakim Madi, un homme engagé dans la vie politique locale et associative de Valence, sur la page Facebook de la députée LREM, Mireille Clapot.

Dans son message, le Drômois réagissait aux propos d’Emmanuel Macron au lendemain de l’attentat de la Préfecture de Police de Paris. Le Président français avait appelé à "bâtir une société de vigilance" où les Français savent détecter « les petits gestes qui signalent un éloignement d’avec les lois et valeurs de la République ».

Ces propos n’étaient visiblement pas du goût de Hakim Madi qui a tenu à alerter l’un des membres de la famille politique de Macron. « J’ai fait cela pour que vous ne puissiez pas dire que vous ne saviez pas que votre France suit les pas de celle de Vichy », a-t-il ajouté.

Après son message, Hakim Madi a échangé avec l’élue LREM. "Le Président et son clan de ministres livre (sic) une bataille haineuse envers une frange de la population", a-t-il dénoncé. En conséquence, un "climat islamophobe et raciste" s’installe dans le pays.

Ces "propos inacceptables conduisent à dresser les Français les uns contre les autres, et à créer, dans notre pays, un climat dangereux de haine et de violence", a réagi le Préfet Hugues Moutouh. Celui-ci évoque un délit de diffamation publique à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact