Le Gouvernement recadre les cliniques privées

25 octobre 2019 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Dans le cadre du Projet de Loi de finances 2020, de nouvelles mesures ont été prises à l’encontre des cliniques privées, visant à restreindre le champ des prestations offertes au public.

A cet égard, les cliniques seront tenues de respecter les tarifs en vigueur lors de la facturation des médicaments, en s’alignant sur les prix publics de vente, affichés dans les pharmacies.

Cette nouvelle disposition, loin de limiter les abus de ces établissements sanitaires, a pour objectif de réduire la facture d’hospitalisation, en attendant un amendement qui interdira la vente des médicaments au sein des cliniques.

Le lobby des cliniques privées n’est pas resté inactif face à cette nouvelle mesure qui risque de réduire leurs bénéfices. Ils font intervenir des élus au sein de l’hémicycle, afin qu’ils s’opposent à son adoption.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Coronavirus au Maroc : les cliniques privées rechignent à prendre en charge des malades

Au regard de la recrudescence de la pandémie du Covid-19, le ministère marocain de la Santé tente de convaincre les cliniques privées à se consacrer exclusivement à la prise en...

Maroc : la fraude aux médicaments des cliniques dénoncée

La Confédération des Syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM) est en colère contre les pratiques frauduleuses dont sont spécialistes certaines cliniques privées. Dans une...

Les patients, des objets de marchandage dans les cliniques !

Loin d’être un fait banal, des cliniques versent à des ambulanciers des commissions en contrepartie de l’acheminement par ceux-ci de patients. À Marrakech, le refus du personnel...

Coronavirus au Maroc : des patients dénoncent des factures abusives

Les cliniques privées spécialisées dans les soins aux patients atteints du Covid-19 surfacturent les soins, foulant ainsi aux pieds la déontologie professionnelle.

Ces articles devraient vous intéresser :

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Impôts : Marocains, ce qui vous attend en 2024 !

Au Maroc, de nombreuses mesures fiscales majeures de la loi de finances 2024 ont été actées pour la nouvelle année, puis publiées au Bulletin officiel n° 7259 bis, daté du 25 décembre 2023. Voici ce qu’il faut retenir.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Intoxications alimentaires : le Maroc à l’épreuve de la restauration rapide

La députée Hanane Atarguine, du groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM), a demandé au ministre de l’Intérieur de prendre des mesures pour renforcer les contrôles dans les restaurants et établissements de restauration rapide afin...

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.