Colère du Polisario après l’élection d’un Marocain au Conseil des droits de l’Homme (CDH)

13 janvier 2024 - 15h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors que des pays comme la France félicitent le Maroc pour son accession à la tête du Conseil des droits de l’Homme (CDH), le Polisario crie à l’indignation.

L’accession d’Omar Zniber, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU à Genève à la tête du Conseil des droits de l’homme ne plaît pas au Polisario. Dans un post sur X, Abi Bouchraya El Bachir, son représentant en Suisse, dénonce une victoire politique contre le candidat de l’Afrique du Sud. « Le vote était politique et géopolitique et non pas fondé sur les droits de l’homme », écrit-il. Il accuse par ailleurs le Conseil des droits de l’homme d’avoir cédé à la pression des capitales occidentales influentes pour empêcher l’Afrique du Sud d’accéder à la présidence du Conseil, de peur que Genève ne se transforme en une nouvelle La Haye pour juger Israël tout au long de l’année 2024, fait-on savoir.

À lire : Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Mercredi, Omar Zniber, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU à Genève a été élu président du Conseil des droits de l’homme, chargé de renforcer la promotion et la protection de ces droits dans le monde, au terme d’un scrutin à bulletin secret. Le diplomate marocain a obtenu 30 voix des 47 membres du Conseil contre 17 pour l’autre prétendant à ce poste, l’ambassadeur sud-africain, Mxolisi Sizo Nkosi. Dans un communiqué du Conseil, le nouveau chef dit vouloir œuvrer à « répondre aux exigences de notre travail commun si important et si fondamental : celui de la promotion, du respect et de la garantie des droits humains tels qu’universellement reconnus ».

À lire :Sahara : le Polisario menace d’intensifier les attaques

Le ministère des Affaires étrangères, delà Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger s’est félicité de « l’élection du Royaume, à la faveur de l’adhésion d’un grand nombre de pays de toutes les régions du monde, et malgré la mobilisation de l’Algérie et de l’Afrique du Sud pour la contrer ». Et d’ajouter : le Maroc « voit un signal fort émis par la communauté internationale en faveur de sa démarche constructive, et son leadership rassembleur sur des sujets clefs comme ceux du dialogue interreligieux, de la tolérance et de la lutte contre la haine raciale, du droit à un environnement sain et durable, des droits des migrants et de l’impact des nouvelles technologies ».

À lire :ONU : la candidature du Maroc au conseil des droits de l’homme fortement soutenue

Jeudi, la France a félicité le représentant permanent du Maroc pour son accession à la tête du Conseil des droits de l’homme. « Cette élection témoigne de la confiance des membres du Conseil dans la capacité personnelle de M. Zniber à animer ces travaux », estime la diplomatie française, assurant que Paris « continuera à travailler étroitement avec l’ensemble des membres du Conseil dont le Maroc fait partie pour défendre l’universalité des droits de l’Homme et promouvoir des sociétés plus justes, plus libres et plus solidaires ». La France est membre de ce Conseil pour la période 2024-2026.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Polisario

Aller plus loin

Attaques de Smara par le Polisario : le Maroc s’apprête à réagir

Le Maroc réagira le moment venu avec « sagesse et détermination » aux attaques de Smara, a assuré mercredi Nasser Bourita, le ministre des Affaires étrangères.

ONU : la candidature du Maroc au conseil des droits de l’homme fortement soutenue

Plusieurs institutions telles que l’Union africaine, la Ligue des États arabes, et de nombreux autres groupements régionaux, ainsi que des pays amis, soutiennent la candidature...

« Escalade dangereuse » : Le Polisario s’insurge contre les projets français au Sahara

Le Polisario, protégé de l’Algérie, affiche son opposition au financement par l’Agence française de développement (AFD) de projets français dans le Sahara.

Vers une intervention de l’armée marocaine contre le Polisario ?

Après les attaques menées au sud d’Aousserd relevant de la région de Dakhla-Oued Eddahab et dans la ville d’Es-Semara par le Polisario, un expert en relations internationales...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.