Arnaques à 500 000 dirhams sur Instagram

18 mai 2021 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un expert informatique et créateur de contenus sur YouTube installé aux Émirats arabes unis révèle que des influenceurs arnaquent leurs followers de diverses nationalités dont marocaine sur Instagram. Ils amassent des fortunes.

Faux concours, fausses compétitions… Tous les moyens sont bons pour arnaquer les internautes marocains et d’autres pays. Souhail, expert informatique et créateur de contenus sur YouTube basé aux Émirats arabes unis, a mis à nu la méthode utilisée par les influenceurs pour arnaquer leurs milliers de followers lors des concours, communément appelés « give away », rapporte Assabah.

Il parle d’enregistrements audio et de messages écrits d’une dizaine de personnes. Celles-ci ont été victimes d’une arnaque sur la toile et se plaignent d’un influenceur actif sur Instagram. Le modus operandi du présumé escroc consiste à faire croire aux internautes qu’ils peuvent augmenter le nombre de leurs followers sur les réseaux sociaux, par le biais d’un « give away », en échange de millions. Une fois l’argent reçu, l’influenceur coupe tout contact avec ses victimes.

Ils dépassent 52 ces personnes qui ont été victimes d’arnaque lors des derniers faux concours organisés, précise la même source. Ceux qui ont fait part de leur souhait d’augmenter le nombre de leurs followers ont dû payer à l’organisateur une somme allant de 1 200 jusqu’à 3 000 DH. Une fois l’argent encaissé, il demande aux personnes concernées de partager avec leur followers un concours qui permet de gagner des prix, notamment des smartphones et de l’argent. Une condition sine qua non. L’organisateur s’en sort avec une grosse somme d’argent.

Les gagnants des faux concours sont également parmi les victimes. Des influenceurs gagnent plus de 500 000 dirhams en quelques jours sans remettre les prix promis aux gagnants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Emirats Arabes Unis - Arnaque - Youtube - Instragram

Aller plus loin

Netflix sauve Anna Sorokin, l’arnaqueuse de la Mamounia

L’histoire d’Anna Sorokin, l’arnaqueuse de l’hôtel Mamounia, pourrait être adaptée au petit écran. La plateforme de streaming Netflix vient de lui proposer 320 000 dollars pour...

Des Marocains victimes d’arnaque sur Internet, la police enquête

De centaines de Marocains ont été victimes d’arnaques lors des achats sur internet depuis le début du confinement. Suite à de nombreuses plaintes, la police mène actuellement...

Une arnaque depuis le Maroc coûte à un jeune 15 000 euros

Des escrocs se faisaient passer pour la chanteuse française Alizée et ont réussi à lui soutirer jusqu’à 15 000 euros. Une partie de cette somme d’argent a été envoyée sur des...

Un MRE recherché par la police de Sidi Slimane

Un Marocain résidant aux Pays-Bas est activement recherché par les autorités marocaines. Il a arnaqué pour 20 millions de dirhams des jeunes chômeurs à Sidi Slimane à qui il...

Ces articles devraient vous intéresser :

Attaque contre l’artiste marocain Hatim Ammor

L’artiste marocain Hatim Ammor affirme avoir été victime d’une tentative de piratage de sa chaîne officielle YouTube. Dans une publication partagée sur son compte Instagram, l’auteur de la célèbre chanson « Ana El Awal » a expliqué que cette tentative...

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

Buzz, fric et clashs : La (mauvaise) recette des artistes marocains

De plus en plus d’artistes marocains se tournent vers les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, pour interagir avec leur public et générer des revenus. Cette tendance suscite toutefois des critiques, certains pointant du doigt le recours à...

Latifa Raafat en fuite ? elle répond

La chanteuse marocaine Latifa Raafat a mis fin à la polémique sur sa fuite présumée du Maroc en raison de son implication dans l’affaire « Escobar du désert » dans laquelle son ex-mari, Ahmed Benbrahim, est le principal accusé.

Sur Instagram, le nombre d’abonnés d’Anass Zaroury explose

L’international marocain Anass Zaroury a gagné en moins de 24 heures, plus de 30 000 fans sur Instagram. Cette augmentation peut être attribuée à sa sélection par le Maroc pour participer au Mondial au Qatar.

Manal Benchlikha sous le feu des critiques

La chanteuse marocaine Manal Benchlikha est critiquée pour ses propos envers ses collègues qu’elle accuse de l’imiter dans l’espoir d’obtenir le succès que rencontrent ses dernières œuvres musicales, publiées sur YouTube.

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.