Un commissaire de police interpellé pour corruption à Rabat

8 juin 2021 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : J.D

Une enquête judiciaire a été diligentée, lundi, à l’encontre d’un commissaire principal de police judiciaire exerçant dans un district de sûreté à Rabat, pour soupçon de corruption dans l’exercice de ses fonctions.

Cette enquête judiciaire fait suite à une plainte déposée par une victime qui accuse l’agent de lui avoir extorqué de l’argent pour accélérer le traitement de sa demande. Le commissaire principal de police mis en cause a été placé en garde en vue et suspendu en attendant la fin de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue d’élucider les contours de cette affaire, indique la DGSN dans un communiqué.

A lire : Maroc : un commissaire de police arrêté en flagrant délit de corruption

La direction de la sûreté fait savoir par ailleurs que l’enquête préliminaire a permis d’appréhender le policier suspect en flagrant délit de réception et possession d’une somme d’argent en guise de corruption.

La suspension de ce commissaire a été prononcée conformément aux dispositions du statut particulier du personnel de la Sûreté nationale, relève la DGSN.

Sujets associés : Corruption - Rabat - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Garde à vue

Aller plus loin

Maroc : un député arrêté en flagrant délit de corruption

Saïd Zaïdi, membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et député de la circonscription de Benslimane, a été arrêté ce mardi 5 octobre, en flagrant...

Couvre-feu et conduite dangereuse : 33 personnes arrêtées à Rabat

Le couvre-feu c’est le moment choisi par des individus pour faire un rodéo de voitures dans les rues de Rabat. La police en alerte d’urgence sanitaire, y a mis fin et a procédé...

Maroc : pour avoir dénoncé la corruption au sein de la police, un informateur menacé ?

Un informateur menacé lui et sa famille à cause de ses services rendus aux forces de l’ordre, vient dans une vidéo de dénoncer plusieurs responsables corrompu de la police de...

Corruption : le député Saïd Zaïdi incarcéré

Le juge d’instruction près la cour d’appel de Casablanca a ordonné le placement en détention provisoire de Saïd Zaïdi, membre du bureau politique du Parti du progrès et du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.