Maroc : un commissaire de police arrêté en flagrant délit de corruption

1er mars 2019 - 18h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Une nouvelle affaire de corruption touche la police marocaine. Une enquête à l’encontre d’un commissaire de police par intérim pour son implication présumée dans une affaire de corruption a été ouverte par le service régional de la police judiciaire de Marrakech.

« Le parquet a chargé la brigade régionale de la police judiciaire de Marrakech de mener une enquête au sujet d’une plainte déposée par un citoyen qui accuse le commissaire de lui avoir demandé une somme d’argent pour la médiation dans la levée de la mesure de classement d’une affaire », écrit la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué de presse.

Cette enquête survient après le dépôt d’une plainte par un citoyen qui « accuse le commissaire de lui avoir demandé une somme d’argent pour la médiation dans la levée de la mesure de classement d’une affaire ». L’agent a d’ailleurs été arrêté en flagrant délit de corruption, précise la DGSN.

Ces faits se passent alors qu’un autre policier, lui, vient d’être félicité par le directeur de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi , pour ses services exceptionnels et son professionnalisme. Cet inspecteur de police de Larache a, pour sa part, reçu également « une récompense pécuniaire » pour « son intégrité et sa droiture dans l’exercice de ses fonctions, ainsi que pour son implication effective dans la politique de consécration des valeurs de moralisation et de gouvernance prônée par la DGSN », selon un communiqué de la DGSN. Non seulement ce dernier a refusé des pots-de-vin, mais il a conduit à l’arrestation des corrupteurs.

Sujets associés : Marrakech - Corruption - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Kelaât des Sraghna - Police marocaine

Aller plus loin

Maroc : plusieurs commissaires de police arrêtés pour corruption

Huit individus, dont cinq commissaires et cadres exerçant aux services centraux de la Sûreté Nationale et un délégué d’une société étrangère, ont été déférés jeudi, pour leur...

Marrakech : un commissaire accusé de relation extra-conjugale, detournement et extorsion

Un commissaire principal de police et la gérante d’une agence bancaire ont été déférés samedi devant le parquet près la cour d’appel de Marrakech, dans le cadre d’une affaire de...

Cinq policiers déférés pour extorsion et corruption à Salé

Six personnes dont cinq agents de police en fonction à Salé ont été arrêtés et déférés devant le parquet pour leur implication présumée dans une affaire d’extorsion, de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : des nominations à la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein de la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Voici pourquoi un policier a été promu par Abdellatif Hammouchi

Décédé des suites d’une blessure grave à l’arme blanche, survenue lors d’une intervention de sécurité, un agent de police a reçu une promotion exceptionnelle par le directeur général de la Sûreté nationale et de la surveillance du territoire,...

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...