Recherche

Maroc : un commissaire de police arrêté en flagrant délit de corruption

© Copyright : DR

1er mars 2019 - 18h30 - Société

Une nouvelle affaire de corruption touche la police marocaine. Une enquête à l’encontre d’un commissaire de police par intérim pour son implication présumée dans une affaire de corruption a été ouverte par le service régional de la police judiciaire de Marrakech.

« Le parquet a chargé la brigade régionale de la police judiciaire de Marrakech de mener une enquête au sujet d’une plainte déposée par un citoyen qui accuse le commissaire de lui avoir demandé une somme d’argent pour la médiation dans la levée de la mesure de classement d’une affaire », écrit la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué de presse.

Cette enquête survient après le dépôt d’une plainte par un citoyen qui « accuse le commissaire de lui avoir demandé une somme d’argent pour la médiation dans la levée de la mesure de classement d’une affaire ». L’agent a d’ailleurs été arrêté en flagrant délit de corruption, précise la DGSN.

Ces faits se passent alors qu’un autre policier, lui, vient d’être félicité par le directeur de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi , pour ses services exceptionnels et son professionnalisme. Cet inspecteur de police de Larache a, pour sa part, reçu également « une récompense pécuniaire » pour « son intégrité et sa droiture dans l’exercice de ses fonctions, ainsi que pour son implication effective dans la politique de consécration des valeurs de moralisation et de gouvernance prônée par la DGSN », selon un communiqué de la DGSN. Non seulement ce dernier a refusé des pots-de-vin, mais il a conduit à l’arrestation des corrupteurs.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact