Le Maroc crée un compte spécial pour les 2,5 milliards de dollars du CCG

17 mars 2013 - 23h12 - Economie - Ecrit par : J.L

Le gouvernement a adopté jeudi un projet de décret portant sur la création d’un "compte spécial dédié aux dons des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG)".

Ce compte, où seront placés les 2,5 milliards de dollars promis par les pays du CCG au Maroc, sur une période de cinq ans, sera créé "dans un soucis de transparence quant à la gestion des programmes et projets".

La mesure sera bientôt exposée devant le parlement et devrait être contrôlée par la Chambre des représentants. Elle permettra de garantir l’utilisation de l’argent pour la réalisation de projets de développement.

Le Maroc et la Jordanie avaient été invités en mai 2011 par les pays du CCG à rejoindre leur groupement. Mais l’invitation n’avait pas fait l’unanimité au sein des pays membres du CCG, qui avaient alors opté pour la création d’un fonds de 5 milliards de dollars. Cet argent doit servir à mettre à niveau l’économie du Maroc et de la Jordanie, afin que les deux royaumes puissent intégrer par la suite le club des riches.

A travers ce groupement, les pays du CCG veulent créer un "syndicat des rois et des princes", qui défendrait leurs régimes héréditaires des révoltes dans le monde arabe.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Politique économique - Don - Développement - Conseil de coopération du Golfe (CCG)

Aller plus loin

Maroc : seuls 4 milliards sur les 13 milliards promis ont été versés par le Conseil de coopération du Golfe

Le Maroc n’a pas reçu la totalité des dons promis par le Conseil de coopération du Golfe (CCG) pour l’année 2015. Sur les 13 milliards de dirhams que devait verser le CCG, seuls...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Mondial 2022 : Hakim Ziyech fait don de ses primes à une association caritative

L’international marocain Hakim Ziyech va reverser l’intégralité de ses primes gagnées lors de la coupe du monde, à des associations caritatives.

Aéronautique : le Maroc décolle et concurrence les géants européens

À l’heure où les constructeurs aéronautiques de l’Europe peinent à répondre à la demande, le Maroc travaille à devenir une plaque tournante de l’aérospatiale.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

L’aéroport de Tanger fait peau neuve

Le projet de développement et d’expansion de l’aéroport Ibn Batouta, vise à contribuer au développement touristique et économique de la ville de Tanger. La commune apporte une contribution financière.

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

H&M débloque 250 000 dollars pour les victimes du séisme au Maroc

Touchée par le puissant séisme qui a secoué le Maroc et fait près de 3 000 morts et causé d’énormes dégâts, la fondation H&M manifeste sa générosité envers les victimes.

Maroc : Trop de centres commerciaux ?

Au Maroc, la multiplication des malls soulève des inquiétudes. Les fermetures de plusieurs franchises enregistrées ces derniers temps amènent à s’interroger sur la viabilité de ce modèle commercial.

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...