Salah Abdeslam doit payer 700 000 euros

23 avril 2021 - 14h20 - Belgique - Ecrit par : S.A

Le tribunal vient de rendre un jugement en faveur du policier grièvement blessé lors d’une perquisition effectuée à Forest en 2016 de l’appartement de la cellule terroriste à laquelle appartiennent le franco-marocain Salah Abdeslam et Sofien Ayari. Le fonctionnaire de police s’était constitué partie civile en 2018 pour demander réparation.

Jeudi, le tribunal a condamné Salah Abdeslam et Sofien Ayari à verser une somme d’environ 700 000 euros comme indemnité à l’un des policiers des unités spéciales grièvement blessé lors d’une perquisition de l’appartement qu’utilisait la cellule terroriste à Forest en 2016, rapporte La Libre.be. Les deux hommes étant insolvables, le fonctionnaire de police ne peut que se tourner vers le Fonds d’indemnisation des victimes d’actes intentionnels de violence pour obtenir cette indemnité. Il y a trois ans les deux terroristes avaient écopé de 20 ans de prison pour la fusillade de la rue du Dries survenue le 15 mars 2016.

Alors qu’ils effectuaient une perquisition de l’appartement, les policiers de la DR3 avaient essuyé des tirs. Ils étaient à mille lieues d’imaginer que la cellule terroriste exploitait encore l’appartement. Une Quick Reaction Force des unités spéciales est venue en renfort. Une balle avait atteint le casque de l’un de leurs membres, dévié pour lui arracher un bout d’oreille occasionnant une lésion du nerf optique. Le policier perd la vue et le sens de l’équilibre.

En 2018, le policier grièvement blessé s’était constitué partie civile au procès pour demander réparation. Le tribunal a tranché en sa faveur jeudi.

Sujets associés : Bruxelles - Droits et Justice - Salah Abdeslam

Aller plus loin

Les auteurs des attentats de Bruxelles devant une cour d’assises

Dans une ordonnance rendue à huis clos, la chambre du conseil du tribunal de Bruxelles a renvoyé, mardi, dix inculpés, dont le franco-marocain Salah Abdeslam aux assises pour...

Les confidences glaçantes de Salah Abdeslam sur les attentats du 13 novembre

Un document déclassifié en octobre dernier, et versé au dossier judiciaire, renseigne sur les confidences de Salah Abdeslam, seul survivant du commando des attentats du 13...

Guéri du Covid-19, Salah Abdeslam comparaît à nouveau

Salah Abdeslam, principal accusé du procès des attentats du 13 novembre 2015, est « apte sur le plan médical et sanitaire à assister aux audiences de la cour d’assises » de...

Salah Abdeslam, le détenu le plus coûteux de la France

La détention et la surveillance de Salah Abdeslam, seul rescapé du groupe de terroristes qui ont participé aux attentats du 13 novembre 2015 coûtent une somme colossale à l’État...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.