Les confidences d’Abdelaziz Stati sur sa retraite et la Palestine

3 juillet 2024 - 22h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Le chanteur marocain Abdelaziz Stati refuse de boycotter les festivals pour plaire au peuple palestinien. Par ailleurs, il ne pense pas à prendre sa retraite musicale.

Abdelaziz Stati tient à honorer ses engagements vis-à-vis des organisateurs de festivals. Il a manifesté sa volonté de maintenir ses engagements avec les organisateurs des festivals auxquels il avait déjà accepté de participer, et ce, en raison des conditions difficiles que connaît la bande de Gaza. Il dit éprouver de la sympathie envers le peuple palestinien. Toutefois, il a, dans une déclaration au site Al3omk, insisté sur le fait que la vie ne peut pas s’arrêter, même pour eux, car les Palestiniens ont sûrement des moments de joie et des occasions heureuses malgré les problèmes qu’ils traversent. « Le Maroc, lui aussi, souffre de nombreux problèmes, mais le public a besoin de l’art pour se divertir et s’éloigner de la tristesse. L’art est la seule échappatoire pour une grande partie de la société qui a été privée de ‘Mawazine’ pendant quatre ans », a ajouté le chanteur. Récemment, il a donné un concert lors de la clôture de la dix-neuvième édition du Festival Mawazine à Salé.

À lire : Abdelaziz Stati : sa fille Ely menace de révéler des secrets compromettants

Dans un autre registre, Stati, 63 ans, dit ne pas être près de dire adieu à la scène musicale. L’âge n’est pas une contrainte pour un artiste, contrairement à un sportif, a-t-il avancé. Il compte continuer à se produire tant que sa santé le permettra. « L’artiste authentique qui se retire au sommet de sa carrière est un traître », a estimé le chanteur. Répondant à la polémique sur l’interdiction de l’art, Stati met les choses au clair : « Je fais mon travail avec dévouement et beaucoup d’efforts, et je ne considère pas que l’art est haram. Certains lecteurs récitent le Coran avec des maqamat musicaux ». Il s’est par ailleurs abstenu d’émettre des commentaires sur les peines de prison récemment prononcées contre plusieurs rappeurs, en raison des paroles obscènes contenues dans leurs chansons. « Le rap est connu des Marocains et il a son public », a-t-il indiqué vaguement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Abdelaziz Stati - Musique - Palestine - Festival

Aller plus loin

Les largesses envers Abdelaziz Stati mènent un maire en prison

Le président de la commune d’El Houafat, accusé d’avoir détourné 70 000 dirhams pour payer le cachet du chanteur Abdelaziz Stati, vient d’être condamné à deux ans de prison avec...

Abdelaziz Stati : sa fille Ely menace de révéler des secrets compromettants

Les relations entre le chanteur populaire Abdelaziz Stati et sa fille, la rappeuse Ilham El Arbaoui, alias Ely, sont dégradées au point que celle-ci menace de faire des...

La violente réaction du chanteur populaire Abdelaziz Stati

Le chanteur marocain Abdelaziz Stati n’en revient pas d’avoir été écarté des aides financières accordées par le ministère de la Culture aux artistes marocains. L’artiste s’est...

Abdelaziz Stati est en colère

La star marocaine de la chanson populaire, Abdelaziz Stati, a décidé de soutenir les artistes marocains, délaissés par le ministère de la Culture, malgré l’impact économique de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rap en darija : La spécificité linguistique du rap marocain

Dans un entretien à TV5 Monde, Anissa Rami, journaliste spécialiste du rap revient sur les origines du rap marocain et son évolution dans le temps.

Plagiat : les chanteurs marocains pris la main dans le sac

Plusieurs artistes marocains ont été accusés de plagiat ces dernières années. Les productions signalées ont été supprimées de YouTube.

Le chanteur Ihab Amir au cœur d’une polémique

Une réponse du chanteur Ihab Amir à un de ses abonnés Instagram suscite la controverse au Maroc.

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.

Samira Said et Saad Lamjarred très critiqués

Le compositeur marocain Nabil El Khalidi a dénié à la chanteuse Samira Said et au chanteur Saad Lamjarred le statut d’artiste de renommée mondiale. Il estime par ailleurs qu’aucun artiste arabe, ancien ou nouveau ne l’a été.

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : coup de gueule des chanteurs

Bon nombre de chanteurs marocains ont exprimé leur colère contre l’exclusion et la marginalisation dont ils se disent victimes. Concerts et festivals sont organisés cet été sans qu’ils soient invités.

Eurovision : triomphe de Loreen, doigt d’honneur pour la Zarra (photo)

La Suédoise Loreen a triomphé au Concours de l’Eurovision de la Chanson avec sa mélodie intitulée “Tattoo”, inscrivant ainsi une nouvelle page dans les annales du concours. La chanteuse d’origine marocaine a remporté la compétition pour la deuxième...

Un concert à 3 millions de dirhams ? Zina Daoudia répond aux rumeurs

La chanteuse marocaine Zina Daoudia a répondu aux rumeurs selon lesquelles elle a reçu 3 millions de dirhams pour une prestation artistique.