Recherche

Le Maroc s’inquiète de la conversion des Marocains d’Europe au chiisme

30 novembre 2013 - 21h54 - Société

© Copyright : DR

Sur les 700.000 Marocains établis en Belgique, 40.000 seraient chiites, d’après des sources diplomatiques marocaines de Bruxelles, selon lesquelles le Maroc serait impuissant face à l’extension rapide du chiisme parmi les membres de la communauté marocaine en Europe, mais aussi au Royaume.

La chiitisation des Marocains en Europe inquiète les autorités marocaines. Rabat observe et surveille ce phénomène, sans pouvoir intervenir, craignant que l’Iran ne profite de la normalisation de ses relations avec l’occident, pour étendre le chiisme dans le vieux continent, expliquent des sources citées par le quotidien Akhbar Al Yaoum.

L’extension du chiisme parmi les Marocains, serait également à imputer au mariage de Marocaines de Belgique à des chiites originaires du Liban et de Syrie. Ces mariages mixtes enregistrent une hausse inquiétante en Belgique, affirment des sources consulaires.

Les chiites veulent à travers ces mariages pénétrer le Maroc, en profitant des dispositions du nouveau code de la famille "Moudawana", accordant la nationalité marocaine aux enfants nés d’un père étranger et d’une mère marocaine.

"Les jeunes marocains sont aussi endoctrinés par les chiites, qui leur font croire que le Maroc est un pays historiquement chiite, ce qui leur facilite le recrutement d’un nombre important d’adeptes", ajoute le journal.

La mort d’un Imam marocain chiite en Belgique et son enterrement à Tanger en 2012, a révélé aux autorités de Rabat le degré de chiitisation au Royaume. Des milliers de chiites marocains avaient assisté aux funérailles du célèbre Imam dans la capitale du Détroit.

Pour l’instant, le Maroc ne fait rien pour freiner l’extension du chiisme au pays. Ahmed Taoufik, ministre des Habous et des Affaires islamiques a même demandé aux députés de ne plus soulever cette question au Maroc.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact