Covid-19 au Maroc : les Marocains rappelés à l’ordre pour les funérailles

9 mai 2021 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : J.D

Les mesures relatives aux funérailles édictées dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 restent toujours en vigueur. C’est le message lancé par le ministère marocain de l’Intérieur à titre de rappel.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur a appelé les Marocains à continuer à respecter les mesures mises en place pour freiner la propagation du Covid-19 et préserver la santé de tous, en ce qui concerne les enterrements et autres cérémonies.

Il s’agit concrètement de se limiter à 10 personnes au maximum pour une cérémonie d’enterrement. Ces dispositions interdisent l’organisation de funérailles dans le royaume. Le ministère en appelle au sens de responsabilité de chacun afin de réussir la lutte contre cette pandémie et donner du sens à tous les efforts consentis depuis plus d’un an pour un retour à la vie normale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : 32 personnes infectées après un enterrement

Un nouveau foyer épidémique est apparu en fin de semaine dans un petit village à proximité d’Al Hoceima. 32 cas de contamination au Covid-19 ont été recensés parmi les 100...

Maroc : nouvelle décision concernant les dépouilles

Face à la propagation du coronavirus au Maroc, le transfert de dépouilles, d’une ville à une autre, est désormais interdit.

Maroc : une police pour surveiller les cimetières

Les professionnels marocains des pompes funèbres s’opposent aux nouvelles conditions des cahiers de charges régulant le secteur, et qui proposent désormais la création d’une...

Maroc : comment se passe l’enterrement des personnes mortes du coronavirus ? (vidéo)

La mise en terre des personnes décédées du covid-19 suit une procédure spéciale, et très stricte à cause de l’épidémie du coronavirus. Voici un exemple à Tanger.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Maroc : bonne nouvelle pour ceux qui aiment les Hammams

Les Marocains pourront fréquenter les hammams, restés en partie fermés depuis plusieurs semaines suite à une note du ministère de l’Intérieur, pendant le ramadan. Dimanche, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que le mois sacré...

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère plusieurs milliards chaque année.