Recherche

Covid-19 : les asymptomatiques sont aussi dangereux que les symptomatiques

© Copyright : DR

9 août 2020 - 07h20 - Société

Les personnes qui n’ont jamais développé des symptômes, peuvent être porteuses du coronavirus. Ce sont les conclusions d’une étude qui vient d’être réalisé en Corée du Sud.

L’étude, dirigée par Seungjae Lee de l’université de Soonchunhyang et publiée jeudi dans la revue américaine Jama Internal Medicine, a porté sur un foyer de contaminations dans un groupe religieux sud-coréen à Daegu, en février. Les cas positifs avec peu ou pas du tout de symptômes, ont été placés à l’isolement. Un personnel soignant affecté pour cette étude, a «  méticuleusement surveillé l’évolution de leurs symptômes, et testé leur charge virale régulièrement  ».

Le groupe était composé de jeunes, âgés de 25 ans en moyenne. Sur 303 personnes, 89 n’ont jamais développé de symptômes, soit une proportion de 29 %. L’étude révèle que «  21 personnes se présentaient initialement comme positives au coronavirus et sans symptômes, mais ont eu finalement des symptômes  ». L’enseignement principal est que les concentrations de virus chez les asymptomatiques étaient “similaires à celles des patients symptomatiques”.

Selon la même source, «  trouver des particules virales résiduelles dans le nez, la gorge ou les poumons ne signifie pas forcément que ces gens étaient contagieux  ». Les auteurs ont souligné également que «  la détection d’ARN viral n’est pas synonyme de présence d’un virus infectieux et transmissible  ».

Mots clés: Santé , Corée du Sud , Etude

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact