Le Maroc va-t-il rendre obligatoire la vaccination anti-Covid ?

29 juillet 2021 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Les autorités sanitaires du Maroc pourraient rendre obligatoire la vaccination anti-CovidVaccin anti-Covid-19 sur tout le territoire national. Elles l’ont sous-entendu à travers une circulaire du ministère de la Santé, diffusée le 27 juillet, justifiant cette option comme incontournable face à la recrudescence des cas de contamination ces derniers jours au royaume.

Le texte adressé aux directeurs régionaux de la Santé, recommande cette mesure, en vertu du décret loi n° 2-20-2922, du 23 mars 2010, fixant les dispositions particulières à l’état d’urgence sanitaire. Ainsi, selon la circulaire, la vaccination obligatoire vise à protéger la population et à réduire la transmissibilité du Covid-19, dans un contexte où le Maroc a enregistré plus de 30 000 cas positifs durant les sept derniers jours, et ce mercredi, plus de 9400 cas, son plus lourd bilan quotidien depuis le début de la pandémie.

Cette option est incontournable, particulièrement chez les jeunes, qui présentent un taux de vaccination en dessous de celui des personnes âgées, a expliqué Moulay Said Afif, membre du Comité scientifique consultatif de vaccination, précisant que les taux varient respectivement de 97% à 70 chez les gens âgées de 75 à 59 ans, tandis que seuls 39% des personnes âgées de 30 à 40 ans sont vaccinées. Et puis, vu que le variant Delta est plus viral au sein de la population jeune, la vaccination permet de réduire la transmission du virus. « Les personnes jeunes vaccinées transmettent 12 fois moins la charge virale du virus que celles non vaccinées », a expliqué l’expert, ajoutant que le taux de mortalité baisse considérablement chez les gens vaccinées, qui sont moins exposées aux formes graves du Covid-19.

Le document a également recommandé la levée des contre-indications pour les femmes enceintes et allaitantes. Selon des données scientifiques, le vaccin ne présente pas de risque pour cette catégorie de femmes à partir du deuxième trimestre. La circulaire indique par ailleurs le maintien de la vaccination pour les personnes ayant des antécédents d’allergies en dehors du « Choc anaphylactique » et « Œdème de quincke » et ceux qui ont présenté une allergie lors de la première dose. Sont aussi exclues, les personnes ayant des maladies infectieuses en phase aiguë, y compris le Covid-19. Et, en vue d’accroître le nombre quotidien des personnes vaccinées, des vaccinodromes ainsi que de grands espaces à grande capacité d’accueil sont mis en place par les autorités sanitaires.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Femme marocaine - Ministère de la Santé - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Covid-19 : le Maroc face à une nouvelle recrudescence de contaminations

En seulement quelques jours, une hausse de 91% des cas positifs au Covid a été enregistrée au Maroc. Face à cette situation qui engendre une forte pression dans les services de...

Covid-19 au Maroc : la vaccination élargie aux allergiques, femmes allaitantes et enceintes

Désormais, les personnes souffrant d’allergies, les femmes allaitantes et celles qui sont enceintes (à partir du 4ᵉ mois) peuvent se faire vacciner contre le Covid-19, a annoncé...

L’appel du ministère de la Santé aux Marocains

Face à la ruée dans les centres de vaccination anti Covid-19, entrainant parfois des saturations, le ministère de la Santé a invité les Marocains à se rendre au centre de...

Covid-19 au Maroc : l’armée appelée à la rescousse

Pour accélérer le rythme de la campagne de vaccination contre le Covid-19, une équipe médicale militaire composée de médecins et d’infirmiers, a été appelée en renfort au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport rapide des malades.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.