Maroc : les chefs d’entreprise vont-ils imposer le passeport vaccinal aux employés ?

16 août 2021 - 11h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Le passeport vaccinal nourrit des débats au sein des entreprises marocaines. Les patrons vont-ils imposer le précieux sésame aux employés ?

La Confédération générale des Entreprises du Maroc (CGEM) réfléchit à l’instauration du passeport vaccinal pour les employés. Dans ce sens, elle a livré à ses membres une note de synthèse relative aux textes de loi régissant l’environnement professionnel.«  Demander à nos collaborateurs leur passeport vaccinal, permet dans une certaine mesure d’encourager la vaccination. Et c’est aussi une façon de faire preuve de responsabilité envers nos personnels sachant que l’ensemble des mesures sanitaires et de protection sera pris à leur attention », explique à Challenge un patron d’entreprise.

À lire : Covid-19 : vers une vaccination obligatoire au Maroc ?

Un avis que partage un autre chef d’entreprise. En pleins préparatifs du retour de congés de plusieurs salariés, son département en charge des ressources humaines leur a adressé par courrier électronique une note interne. Il a été demandé aux employés de présenter un test PCR négatif, assorti du passeport vaccinal. De quoi reprendre son activité en toute sérénité et dans de bonnes conditions le travail, renchérit le directeur des RH.

À lire : Le Maroc va-t-il rendre obligatoire la vaccination anti-Covid ?

Sur la toile, le sujet fait l’objet de discussion. Selon un internaute, plus de 70 % des sondés saluent une bonne idée émanant du patronat, tandis que moins de 20 % la désapprouvent. Les réactions recueillies au sein du personnel sont diverses et variées. Certains employés estiment que l’employeur n’est pas tenu d’imposer le passeport vaccinal à ses collaborateurs, car la loi ne l’a pas rendu obligatoire, tandis que d’autres pensent que ne pas le faire pourrait avoir de fâcheuses conséquences pécuniaires sur les salaires des travailleurs. Une autre catégorie de salariés se dit favorable à la présentation du passeport vaccinal donnant accès au lieu de travail, car cela y va de la santé de tous.

Sujets associés : Administration - Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Le Maroc va-t-il rendre obligatoire la vaccination anti-Covid ?

Les autorités sanitaires du Maroc pourraient rendre obligatoire la vaccination anti-CovidVaccin anti-Covid-19 sur tout le territoire national. Elles l’ont sous-entendu à travers...

Covid-19 : mieux vaut être vacciné que guéri selon une étude

La personne vaccinée contre la Covid-19 produirait deux à quatre fois plus d’anticorps neutralisants que la personne guérie.

Covid-19 : vers une vaccination obligatoire au Maroc ?

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, évoque la possibilité de rendre la vaccination contre le coronavirus obligatoire. Une éventualité qu’il avait entre-temps écartée.

Maroc : mise en garde contre toute falsification du passeport vaccinal

Certaines pratiques des responsables des imprimeries chargées de l’impression du passeport vaccinal dans différentes régions du Maroc ne sont pas du goût du ministre de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc simplifie encore plus les procédures administratives

Le gouvernement entend simplifier et digitaliser prochainement quelque 2500 procédures. C’est ce qu’a déclaré Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, à la Chambre des représentants.

Maroc : Une vague d’embauches publiques attendue en 2024

L’État marocain prévoit en 2024 la création de 30 034 postes dans les ministères et institutions publiques, révèle le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Maroc : bonne nouvelle pour les salariés

Le projet de décret concernant une révision du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garantie (SMAG) a été validé par le conseil de gouvernement.

Maroc : tenue correcte exigée dans l’administration publique

Les fonctionnaires marocains sont désormais invités à soigner leur tenue vestimentaire sur leur lieu de travail. Les costumes complets avec cravate ou une djellaba traditionnelle, sont ainsi recommandés. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par...

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Le Maroc en guerre contre les « fonctionnaires fantômes »

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique, Ghita Mezzour, a déclaré que le Maroc dispose d’un important arsenal juridique pour lutter contre le phénomène des « fonctionnaires fantômes ».

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Maroc : conflit au sein des cabinets ministériels

Les membres de cabinets ministériels au Maroc se déchirent sur les prérogatives. À l’origine de ce conflit, le retard observé dans la nomination de nouveaux secrétaires généraux.