Maroc : mise en garde contre toute falsification du passeport vaccinal

22 juin 2021 - 17h50 - Maroc - Ecrit par : S.A

Certaines pratiques des responsables des imprimeries chargées de l’impression du passeport vaccinal dans différentes régions du Maroc ne sont pas du goût du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit. Il les met en garde contre toute falsification du passeport vaccinal.

Les responsables des imprimeries en charge de l’impression du pass vaccinal sont dans le viseur du ministre de l’Intérieur. En cause, les modifications apportées au document. Il a été constaté que certaines imprimeries proposent d’autres services pour imprimer le document sur d’autres formats, rapporte Al Akhbar. Aussi, ajoutent-elles parfois d’autres données. Elles insèrent la photo d’identité de l’intéressé sur le pass vaccinal et reformulent ses données avant d’imprimer le document dans un autre format, explique-t-on. Elles ont par ailleurs recours à la publicité pour attirer la clientèle.

À lire : Le Maroc lance le passeport vaccinal

Les autorités locales voient d’un mauvais œil ces pratiques qui font perdre au passeport vaccinal sa forme originale, son authenticité. Les responsables des imprimeries ont été mis en garde contre toute falsification du document. « Ce pass vaccinal est un document officiel, sécurisé et reconnu par les autorités, qui permet à son détenteur, sans nul besoin de document supplémentaire, d’effectuer des déplacements sur l’ensemble du territoire national sans restriction, de circuler au-delà de 23 heures et de voyager à l’étranger », précisait le gouvernement dans un communiqué. Il est doté d’un code QR lui permettant d’être authentifié via une application. Le document peut être également téléchargé sous format imprimable ou électronique pour être présenté sur smartphone.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Abdelouafi Laftit - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Maroc : les chefs d’entreprise vont-ils imposer le passeport vaccinal aux employés ?

Le passeport vaccinal nourrit des débats au sein des entreprises marocaines. Les patrons vont-ils imposer le précieux sésame aux employés ?

Maroc : le pass vaccinal n’est pas une autorisation de déplacement entre les villes en soirée

Depuis vendredi dernier, de nouvelles mesures sont entrées en vigueur au Maroc, suite à l’apparition de nombreux foyers de contamination. Mais les Marocains ne font pas tous une...

Maroc : le pass vaccinal permet-il de voyager à l’étranger ?

Voyager dans tout le Maroc et même à l’étranger est possible grâce au pass vaccinal délivré après les deux doses, viennent de préciser les autorités sanitaires suite à des...

Covid-19 au Maroc : nouveaux allègements en vue

Les autorités marocaines, sur proposition et recommandations du Comité technique et scientifique, ont décidé de prendre très prochainement de nouvelles mesures sanitaires. La...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...