Le pass vaccinal désormais obligatoire au Maroc

19 octobre 2021 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

À compter de ce jeudi, le pass vaccinal sera exigé pour accéder aux lieux publics notamment l’administration et les restaurants et pour les voyages à l’intérieur du Maroc comme à l’extérieur.

Cette nouvelle mesure va influer sur le quotidien des Marocains. Déjà en vigueur dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, le pass vaccinal va être généralisé dans quasiment tous les lieux publics.

La décision approuvée par le gouvernement et les services de surveillance de la situation épidémiologique, consiste à élargir le périmètre d’utilisation du pass vaccinal, rapporte la MAP, citant un communiqué du gouvernement. Ce pass sera désormais le seul document agréé par les autorités sanitaires et ce, conformément aux dispositions juridiques relatives à la gestion de l’état d’urgence sanitaire.

« Dans le cadre du renforcement du développement positif que connaît la campagne nationale de vaccination, tout en prenant en considération la baisse progressive du nombre d’infections par le coronavirus grâce aux mesures prises par les autorités publiques, et conformément aux recommandations du comité scientifique et technique, le gouvernement a décidé d’adopter, à partir du jeudi 21 octobre, une nouvelle approche préventive, basée sur le pass vaccinal, en tant que document agréé par les autorités sanitaires et ce à travers une série de mesures ». lit-on.

A lire :Maroc : mise en garde contre toute falsification du passeport vaccinal

Ces mesures, précise-t-on, concernent l’autorisation des personnes à se déplacer entre les préfectures et les provinces, à travers les moyens de transport privés ou publics, à condition de présenter exclusivement le «  pass vaccinal  ». Ce pass est aussi obligatoire comme document de voyage à l’étranger.

Les fonctionnaires, les employés et les usagers des administrations sont également tenus de fournir le «  pass vaccinal  » pour accéder aux administrations publiques, semi-publiques et privées, ajoute la même source, soulignant qu’il est nécessaire de présenter ce pass pour accéder aussi aux établissements hôteliers et touristiques, aux restaurants, aux cafés, aux espaces fermés, aux commerces, aux salles de sport et hammams.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de la Santé - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Maroc : une pétition pour dire non à l’obligation du pass vaccinal

De nombreux Marocains ont marqué leur désaccord suite à l’imposition du pass vaccinal décidée par le gouvernement. Dans une pétition, ils ont plaidé pour un « délai » permettant...

Maroc : pas d’accès aux administrations sans pass vaccinal

À compter de ce jeudi 21 octobre 2021, accéder aux administrations ne se fera qu’après présentation du pass vaccinal. Les fonctionnaires sont aussi concernés par cette mesure...

Maroc : plainte contre le pass vaccinal

La décision du gouvernement d’imposer le pass vaccinal dans les administrations et certains lieux publics continue de faire réagir. Après les internautes, c’est le tour de...

Maroc : des personnalités signent une pétition contre le pass vaccinal

La pétition lancée contre l’obligation du pass vaccinal par un collectif de citoyens, a été soutenue par des personnalités scientifiques et des figures importantes de la vie...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Maroc : voici la liste des médicaments exonérés de TVA

Les Marocains disposent désormais d’une liste actualisée de médicaments, dont la TVA est prise en charge par l’État. Cette liste a été publiée par le ministère de la Santé.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.