Le cri d’alarme des familles de Marocains séquestrés et torturés en Birmanie

12 mai 2024 - 08h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Face à l’inaction du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et de l’ambassade du Maroc, les familles des victimes de torture en Myanmar (Birmanie) annoncent l’organisation d’un sit-in devant le département de Nasser Bourita et l’ambassade de la République populaire de Chine, et la tenue d’une conférence de presse à Rabat au siège de l’Association marocaine des droits de l’Homme.

Les familles des victimes de la traite des êtres humains en Birmanie sont en colère contre les autorités du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Réunies au sein d’un comité, elles dénoncent l’absence d’une réaction concrète de leur part depuis la libération de la première survivante marocaine le 9 février 2024, et la réception de la première plainte le 19 janvier 2024, rapporte le site Al3omk. Elles expriment « leur incompréhension face au silence incompréhensible du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, et la réaction négative et l’indifférence injustifiée de l’ambassade du Maroc en Thaïlande envers le dossier malgré les plaintes et les appels répétés des familles ». De même, elles tiennent la République populaire de Chine pour responsable de ce qui se passe, « car les gangs qui détiennent leurs enfants et les exploitent dans des arnaques en ligne sont tous de nationalité chinoise et les appellent à intervenir d’urgence pour libérer les Marocains détenus ». Le comité des familles des victimes de la traite des êtres humains en Birmanie a également démenti les déclarations d’un député concernant l’accueil par le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade du Maroc des familles. Il a en revanche salué la réaction positive des organismes de droits humains au dossier et les appelle à le soutenir dans cette épreuve.

À lire : Marocains torturés en Thaïlande : réaction des autorités

Face à la situation, les familles des détenus marocains ont appelé le gouvernement marocain à réagir efficacement au dossier des détenus en Birmanie, qui affecte la vie des citoyennes et citoyens marocains, ainsi que l’image du Maroc et des Marocains. Elles ont par ailleurs annoncé l’organisation d’un sit-in devant le département de Nasser Bourita et l’ambassade de la République populaire de Chine, et la tenue d’une conférence de presse à Rabat au siège de l’Association marocaine des droits de l’Homme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Chine - Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) - Torture - Violences et agressions - Nasser Bourita

Aller plus loin

Un Marocain témoin d’un accident tragique en Thaïlande (Màj)

Un homme d’origine marocaine, accompagné d’un touriste belge, a vécu un moment dramatique lors de leur visite à la chute d’eau Ban Mor Paeng à Pai, dans la province de Mae Hong...

Des dizaines de Marocains détenus et « torturés » en Thaïlande

La détention de dizaines de jeunes Marocains dans des conditions difficiles en Thaïlande préoccupe Fatima Tamni, députée du parti Fédération de la Gauche Démocratique (FGD)....

Thaïlande : un Marocain au cœur d’un meurtre sordide

La police de Ko Pha Ngan (Thaïlande) a arrêté vendredi Anas Rakib, un Marocain de 37 ans, pour le meurtre présumé de Max Hartl, un DJ autrichien de 42 ans, au domicile de ce...

Birmanie : rançon en crypto-monnaie pour libérer les otages marocains

Un des Marocains détenus au Myanmar, à la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie, a été libéré après que sa famille a payé une rançon de 8 000 dollars en crypto-monnaie....

Ces articles devraient vous intéresser :

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

Mohamed Chibi viré d’un restaurant en Egypte

Mohamed Chibi, joueur international marocain évoluant au club égyptien Pyramids fait face à de nombreuses pressions en Égypte. Cette situation découle d’un différend avec Hussein El Shahat, joueur emblématique du club rival Al Ahly.

Un nouveau service pour les MRE

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine simplifie une fois de plus la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE) en mettant en place une nouvelle procédure pour la délivrance des « Prestations consulaires de proximité »...

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».