Criminalité : que se passe-t-il à Casablanca ?

21 mai 2021 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les habitants de Casablanca continuent de vivre dans l’insécurité. Mardi, un couple sorti en urgence pour acheter des médicaments à la pharmacie aux environs de 23 h 30, a été victime d’une agression par deux carjackeurs qui ont réussi à prendre la fuite avant l’arrivée des policiers.

Alors que le couple se rendait en urgence dans une pharmacie pour se procurer des médicaments pour leur enfant en bas âge, ils ont été attaqués par des carjackeurs. « Arrivés à un feu rouge sur le boulevard Yaâcoub El Mansour, deux individus avec bavettes et casquettes se sont rués sur nous, cognant sur les vitres, tentant d’ouvrir les portières des deux côtés et en donnant de gros coups de pieds dans la carrosserie », rapporte Hespress, citant le jeune homme, visiblement encore sous le choc.

Les carjackeurs ont eu le temps de disparaître dans la nature avant que la police ne dépêche une patrouille sur les lieux de l’incident. Toutefois, « les recherches se poursuivent pour identifier les personnes impliquées dans cette agression en vue de leur interpellation et traduction devant la justice », a indiqué au site un agent d’autorité sur place. Le couple se réjouit d’être sorti indemne de cette agression, simplement parce que les portières du véhicule étaient verrouillées. Une chance pour eux, estime une source policière, dénonçant la recrudescence des agressions et des tentatives de carjackings depuis le début de la crise sanitaire, et pendant la période de Ramadan, dans la zone du Stade Mohammed-V, dit « Stade d’honneur » à Casablanca.

« Très récemment, un motard a été agressé à coup de jets de pierre. Il a eu de la chance, sinon il aurait été dépouillé de tous ses biens », raconte le policier qui précise que les forces de l’ordre n’avaient pas réussi à mettre la main sur ces individus, malgré la plainte de la victime. « Autre chose, il n’est pas aisé de les rechercher surtout qu’ils portent des masques de protection, ce qui rend leur identification quasiment impossible », fait remarquer le policier qui a invité les populations de Casablanca, en cette période de couvre-feu où les rues sont désertes, à la vigilance et à la prudence en cas de déplacement de force majeure. « L’on ne devrait pas craindre le coronavirus autant que les agresseurs qui sévissent pendant la durée du couvre-feu. Ces assaillants savent pertinemment que leur cible de prédilection se trouve dans ce genre de quartiers, donc ils épient et guettent leur proie… », déplore un habitant de la zone qui a observé toute la scène de sa fenêtre.

L’insécurité sous toutes ses formes, avec les agressions et atteintes aux biens et personnes sur la voie publique, continue de régner en maître à Casablanca, ceci malgré le renforcement des effectifs de la police locale.

Sujets associés : Casablanca - Violences et agressions

Aller plus loin

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

À Casablanca, la chasse aux rodéos urbains est ouverte

Les rodéos urbains sont de retour à Casablanca en ce mois de ramadan. Les éléments de la police de la ville ont arrêté l’un des suspects, et la Direction générale de la Sûreté...

Des drones et des caméras pour surveiller les Casablancais

La ville de Casablanca a décidé d’acquérir de caméras à reconnaissance facile et de drones, afin de renforcer sa sécurité. Cabinets d’ingénieurs français, Huawei et Hikvision,...

Vaste opération contre la criminalité à Casablanca

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) mène une vaste campagne d’assainissement dans les points noirs de Casablanca à laquelle participe plus de 700 policiers, en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...