Des dattes algériennes impropres à la consommation saisies à Casablanca

24 avril 2021 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : J.D

Quelque 18 tonnes de dattes algériennes impropres à la consommation ont été saisies dans un dépôt près du marché des dattes dans la préfecture d’Al Fida-Mers Sultan.

Cette quantité de dattes, selon le quotidien Al Massae qui rapporte l’information, contient des additifs de conservation des dattes interdits par la règlementation marocaine car ne répondant pas aux normes des additifs alimentaires autorisés par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONASA).

Le journal relève que la non-conformité du produit a été décelée par la commission mixte provinciale chargée du contrôle de la qualité et des prix qui ont enregistré au total, 552 infractions durant les huit premiers jours du mois du ramadan. Au total, 12 358 locaux de production, de stockage et de vente en gros et au détail ont été inspectés par la commission. En détail, 3,6 tonnes de farines et dérivés, pain, gâteaux et confiseries, de 3,5 tonnes de viandes, poissons et charcuterie, 3 tonnes de dattes, fruits secs, miel et confiture et presque 1,2 tonne en boissons et jus ont été saisies.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Contrefaçon - Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA)

Aller plus loin

Ouarzazate : destruction de 1 594 kg de produits alimentaires impropres à la consommation

Les produits alimentaires impropres à la consommation, saisis au cours de la période allant du 5 au 30 avril dernier, ont été détruits à Ouarzazate. Selon le comité provincial...

Des dattes algériennes frelatées et toxiques sur le marché marocain ?

À quelques jours du début du ramadan, les dattes algériennes ont inondé le marché marocain. Ces dattes sont-elles frelatées et toxiques, comme l’affirment de nombreux...

Les Marocains boycottent les dattes algériennes

Des internautes marocains ont lancé, avant le début de ramadan, une campagne de boycott des dattes algériennes sur les réseaux sociaux, afin de «  rendre justice  » aux...

Les raisons du boycott des dattes algériennes au Maroc

À quelques jours du début du ramadan, une nouvelle campagne de boycott des dattes algériennes a été lancée au Maroc parce qu’elles représenteraient un grand danger pour la santé.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.

Aïd al-Adha : des moutons engraissés avec de la fiente de volaille

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha prévue fin juin, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc multiplie les opérations de contrôle pour s’assurer de la qualité des aliments donnés aux moutons...

Au Maroc, les cafetiers accusés d’empoisonner leurs clients

Alors que les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) persistent, les propriétaires des cafés et restaurants pointent du doigt l’Office national de sécurité sanitaire des produits...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Les aviculteurs marocains craignent la grippe aviaire

Le Maroc ne prend pas encore des mesures pour contrer l’entrée sur son territoire de la grippe aviaire qui sévit actuellement en Europe et dans la sous-région. Cette attitude des autorités inquiète les éleveurs de volailles qui ont une nouvelle fois...

Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

Dans le secteur du sport en plein essor au Maroc, l’informel gagne du terrain. Les professionnels, mécontents, tirent la sonnette d’alarme.