Défaite du Brésil face au Maroc : les Brésiliens critiquent l’arbitrage

27 mars 2023 - 09h40 - Sport - Ecrit par : G.A

Battu en match amical samedi par le Maroc par 2 buts à 1 au Grand Stade de Tanger, le Brésil digère difficilement cette défaite qui vient lui rappeler le fiasco au Qatar. Pour la Seleçao, le trio tunisien à l’arbitrage de cette rencontre est responsable du résultat obtenu.

Le Brésil espérait confirmer sa suprématie sur le Maroc qui a fini 4ᵉ à la dernière coupe du monde au Qatar. Mais en lieu et place d’une victoire qu’attendait la Seleção, ce sont les Lions de l’Atlas qui ont confirmé que leur parcours au Qatar n’était pas dû au hasard. Pour les Brésiliens, le responsable de cette reprise manquée n’est rien d’autre que l’arbitrage. C’est ce qu’a expliqué Ramon Menezes, l’entraineur intérimaire à la conférence de presse d’après match. « Nous avons eu un peu de mal au début du match, c’était prévisible. Nous avons pensé, surtout en première mi-temps, à renforcer un peu plus le système défensif, surtout sur les côtés, car le Maroc est très fort sur les côtés, surtout à droite. […] Je ne suis pas du genre à parler de l’arbitrage, mais tout le monde l’a vu… ».

À lire : Le Maroc fait tomber le Brésil : 2-1 pour les Lions de l’Atlas

Même discours chez Casemiro malmené dans son couloir par Azzedine Ounahi. Il estime que l’arbitre principal a sifflé trop de fautes contre le Brésil. Il s’est également plaint d’un but de Vinicius Jr. refusé pour une position de hors-jeu, en première mi-temps. « Nous devions gagner, mais je pense que l’idée de jeu était bonne. La plus grande difficulté, avec tout le respect que je lui dois, a été pour moi l’arbitrage », a-t-il assuré.

À lire : Maroc-Brésil : les Lions de l’Atlas veulent prendre leur revanche sur la Seleçao

Rodrygo a été également critique envers l’arbitrage, mais reconnait que le Maroc dispose d’une forte et grande équipe. « Je n’aime pas parler de l’arbitre, mais c’était un peu compliqué, il ne voulait pas laisser le match se dérouler. On pressait et il sifflait toujours une faute quand on pressait. Cela a rendu les choses un peu compliquées. Mais je ne vais pas chercher d’excuses. C’est une équipe très forte, qui s’est très bien comportée en Coupe du monde », souligne l’attaquant devant la presse.

À lire : Un émissaire du Barça au Maroc pour suivre le match contre le Brésil

Après leur victoire face à la Seleçao, les Lions de l’Atlas ont déjà le regard tourné vers leur prochain match prévu le 28 mars à Madrid contre la sélection péruvienne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Football - Brésil - Pérou - Lions de l’Atlas

Aller plus loin

Après sa victoire contre le Brésil, le Maroc pense déjà au Pérou

Après leur victoire hier 2-1 face au Brésil, les joueurs marocains ont pris l’avion tôt ce matin pour Madrid en Espagne pour préparer la rencontre amicale face au Pérou mardi à...

Un émissaire du Barça au Maroc pour suivre le match contre le Brésil

Le Barça a toujours certains joueurs marocains dans son viseur. Il a spécialement envoyé un recruteur au Maroc pour suivre le match amical devant opposer les Lions de l’Atlas à...

Les Brésiliens s’attendent à un match difficile face aux Marocains

En conférence de presse à Tanger, le gardien de but brésilien Ederson Santana de Moraes s’est confié sur le match qui opposera samedi prochain la Seleçao aux Lions de l’Atlas....

Le Maroc a fait chuter le Brésil au classement FIFA

Le Maroc a été l’un des acteurs clés de la dernière mise à jour du classement FIFA. Après avoir été sacrée championne du monde en 2022 au Qatar, l’Argentine est devenue la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hakim Ziyech toujours dans le viseur de l’AC Milan

L’AC Milan manifeste encore de l’intérêt pour l’international marocain Hakim Ziyech. Une condition doit toutefois être remplie.

Le Maroc fait bloc contre la suspension de Walid Regragui

L’assistant de Walid Regragui, Rachid Benmahmoud, a confirmé que la Fédération royale marocaine de football a fait appel de la décision de la Confédération africaine de football suspendant le sélectionneur marocain pour quatre matchs dont deux avec...

Football : deux matchs pour le Maroc avant le CAN en Côte d’Ivoire

Dans le cadre de sa préparation pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), l’équipe du Maroc de football prévoit de disputer deux matchs amicaux avant l’entrée en compétition en Côte d’Ivoire.

Yahya Attiat-allah en route vers l’Espagne ?

Après avoir raté de très peu son transfert à Montpellier l’hiver dernier, à cause de a gourmandise du président du Wydad, Yahya Attiat-allah pourrait s’envoler prochainement en Espagne.

CAN U-17 : Le Maroc s’impose face au Nigeria grâce à un but contre son camp

L’équipe du Maroc de football poursuit sa série victorieuse en Coupe d’Afrique des Nations U17 en s’imposant contre le Nigeria (1-0) lors de la deuxième journée du groupe B. Un succès qui confirme la belle forme de l’équipe marocaine.

Quand Fati Jamali se rachète auprès de Hakim Ziyech

L’influenceuse Fati Jamali, par ailleurs ex-Miss Beauté arabe, tente se faire pardonner par l’international marocain Hakim Ziyech qu’elle avait entre-temps accusé d’être arrogant avec ses fans.

Classement FIFA : le Maroc va-t-il éjecter l’Espagne du Top 10 ?

Classés à la 22ᵉ position du classement FIFA avant le démarrage de la Coupe du monde, les Lions de l’Atlas ont considérablement avancé et pourraient se retrouver dans le Top 10 avant la fin de la compétition.

Anwar El Ghazi regrette d’avoir choisi les Pays-Bas

Anwar El Ghazi regrette d’avoir joué pour les Pays-Bas. Le footballeur néerlandais d’origine marocaine est actuellement en contact avec la Fédération royale marocaine de football (FRMF) pour changer sa nationalité sportive.

À Rabat, la fille du roi Pélé séduit par sa maîtrise de l’arabe

Kelly Cristina Nascimento, fille de la légende du football Pélé, est une amoureuse du Maroc, un pays qu’elle considère toujours comme l’un de ses endroits préférés dans le monde. Actuellement en séjour dans le royaume, elle en a profité pour apprendre...

La mère d’Achraf Hakimi clashe Hiba Abouk

La mère d’Achraf Hakimi, Saida, a déclaré ne pas être informée du transfert en son nom de tous les biens du joueur. Mais elle assure que c’est la meilleure solution pour « se débarrasser » d’Hiba Abouk, en instance de divorce avec son fils.