Recherche

Diam’s parle de sa conversion à l’Islam

© Copyright : DR

14 novembre 2019 - 07h20 - Société

L’ancienne et célèbre rappeuse, Mélanie Georgiades alias Diam’s, confie avoir développé une dépendance rare aux médicaments avant sa conversion à l’islam.

Diam’s a choisi son compte Instagram pour révéler ses démons antérieurs à ses abonnés. « Un grand nombre de personnes me demandent comment je m’en suis sortie. Il est vrai que je ne me suis pas attardée dessus dans mon grand livre mais avant ma conversion à l’Islam, je me suis retrouvée avec neuf cachets à prendre par jour », confie l’interprète de "Ma souffrance".

Selon Diam’s, il a fallu qu’elle rencontre un psychiatre pour réussir à freiner voire abandonner totalement les cachets. « Il m’a aidée à réduire les doses sur plusieurs mois. Il m’a indiqué comment cesser progressivement chaque médicament », a-t-elle fait savoir. Pour elle, le sevrage n’était qu’une première étape.

« Les cachets donnent l’illusion de mieux supporter la vie difficile, il n’en reste pas moins qu’une fois les gens sevrés, les problèmes de fond persistent et ce sont ceux-là qu’il faudra chercher à guérir pour s’en sortir définitivement », conseille-t-elle.

Derrière la dépendance aux cachets, raconte-t-elle, il y a de nombreuses souffrances, des blessures ou des questions existentielles laissées sans réponse.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact