Le CFCM expose les difficultés des musulmans en ces temps de Covid-19

16 décembre 2020 - 16h20 - Monde - Ecrit par : S.A

Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) affirme que les familles musulmanes sont toujours confrontées au manque d’emplacements spécifiques pour enterrer leurs morts dignement en cette période de coronavirus.

"Le culte musulman a énormément souffert, car il n’y a pas de groupements de sépultures. Ce qu’on appelle les carrés confessionnels dans les cimetières. Et cela a mis des familles dans des situations très délicates. Lorsqu’un maire dit à un de ses administrés qu’il ne pouvait pas lui trouver de place dans un lieu qui permettrait d’inhumer le défunt dans le respect de son rite, c’est très dur à entendre", a-t-il déclaré sur le plateau de CNews.

"On n’oblige peut-être pas les maires à créer des carrés de sépulture mais cela n’est pas non plus interdit", a-t-il ajouté. Le responsable pense que l’obligation morale vis-à-vis de ses administrés l’oblige à écouter et à prendre des dispositions pour ne pas rajouter à la détresse, la souffrance de ne pas pouvoir enterrer dans le respect des rites.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Mohammed Moussaoui - Islam

Aller plus loin

Hanane Lamouri : parcours d’un aumônier musulman en ces temps de Covid-19

Hanane Lamouri, 31 ans, aumônier musulman aux hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), a également accompagné les malades et mourants à l’hôpital de Mulhouse en remplacement...

Rhône-Alpes : pas de places pour enterrer les musulmans morts du covid-19

Les familles musulmanes résidan à Lyon ont du mal à trouver de places dans les cimetières disposant d’un carré musulman pour leurs proches décédés des suites du covid-19.

En France, les musulmans peinent à enterrer leurs morts

En France, trouver une place dans un carré musulman pour enterrer des morts en ces temps de Covid-19 relève d’un parcours de combattant.

Il est très difficile d’enterrer ses morts pour les musulmans d’Italie

Difficile pour Klaid de donner une sépulture en Italie à sa grand-mère, musulmane albanaise, selon les rites de l’islam. Par ces temps de pandémie du Covid-19, un véritable...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

Quand débute le ramadan au Maroc ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va annoncer courant la semaine prochaine, la date de l’observation du croissant lunaire au Maroc, prévue le dimanche 29 Chaabane 1445 H après le coucher du soleil, correspondant au 10 mars 2024. Ainsi,...

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 11 mars dernier, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a annoncé samedi la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne à l’occasion de l’entame de la dernière...

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce dimanche

Les Marocains sont fixés ce dimanche 10 mars sur le début et la fin du ramadan. Quand commence le mois sacré au Maroc ?

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.