Recherche

Maroc : des domestiques indonésiennes maltraitées par leur patronne

© Copyright : DR

26 avril 2019 - 14h20 - Société

Mari et femme sont notaires. Et quatre, c’est le nombre de domestiques indonésiennes maltraitées par l’épouse. L’affaire a éclaté quand les patrons ont voulu régulariser la situation de l’une d’elles (ou la renvoyer chez elle, selon les sources). Mais les policiers ont vu des traces visibles de maltraitances.

Article19 écrit à ce sujet : « L’affaire a éclaté lorsque le mari a pris contact avec les services des renseignements généraux pour les informer de la fin du contrat de travail de la domestique pour qu’elle retourne dans son pays avant que les policiers ne remarquent des « traces de maltraitances » sur cette dernière ».

En outre, selon le même média : « les policiers ont fini par savoir que l’épouse du notaire cherchait à renvoyer la domestique dans son pays après qu’elle l’a maltraitée ». Par contre, d’autres médias se basant sur un communiqué de la DGSN affirment eux que la domestique et l’épouse, non l’époux, cherchaient plutôt à régulariser la situation de l’employée.

Quoi qu’il en soit, l’enquête a dévoilé l’existence de maltraitance sur trois autres domestiques. Article19 énonce « une crise psychologique » dont souffrirait l’épouse du notaire. Il parait même, selon la même source, qu’elle aurait dans le passé envoyé une autre domestique en prison, en fabriquant de toutes pièces des éléments suffisants pour l’incriminer.

L’épouse aurait été placée en garde à vue en attendant les résultats de l’enquête, concernant notamment la gravité des violences dont ont été victimes les domestiques. Belle-sœur d’un artiste très connu, ce dernier aurait tenté de la faire libérer en usant du poids de son influence, selon Alyaoum24. Mais ses tentatives ont échoué.

Mots clés: Indonesie , Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) , Violences et agressions

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact