Drame de Tanger : l’AMDH appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités

15 février 2021 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) interpelle le gouvernement et demande que les responsables du drame de Tanger soient sanctionnés à la taille de la perte causée au sein des familles.

L’AMDH considère que « les déclarations selon lesquelles l’unité de production en question fonctionnait dans l’illégalité, sont des aveux qui condamnent les autorités sur leur responsabilité dans cette tragédie », au cours de laquelle des familles ont perdu plusieurs membres. Le bureau central de l’Association marocaine des droits de l’homme présente ses « plus sincères condoléances et expressions de sympathie aux familles des victimes de cet incident, et leur exprime son soutien face à cette grande injustice qui les a affectées et qui a conduit à la perte de leurs familles dans ces circonstances douloureuses ».

Tout en rappelant que cette usine clandestine se trouvait dans le garage d’une villa de deux étages, où plus de 50 personnes, des femmes majoritairement mais aussi des mineurs, sont employés dans des conditions qui ne respectent aucune norme, l’AMDH appelle l’État à veiller à ce que de tels drames ne viennent à se reproduire.

De même, devant l’incapacité du gouvernement à contrôler le secteur informel dans lequel évoluent bon nombre d’industries du textile et du cuir, l’AMDH exige l’éradication dudit secteur et souligne la nécessité d’assurer la santé et la sécurité des travailleurs dans toutes les unités de production. Elle suggère aussi d’activer les opérations de contrôle conformément aux lois en vigueur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Corruption - Accident - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) - Décès - Industrie

Aller plus loin

Drame de Tanger : Israël s’associe à la douleur des « frères marocains »

24 heures après le drame de Tanger qui a coûté la vie à 29 personnes, piégées par l’eau dans « l’usine de la mort », Israël a exprimé sa compassion aux « frères marocains ».

Drame de Tanger : le propriétaire de l’atelier risque gros

Adil Boullaili, le propriétaire de l’usine textile dans laquelle plusieurs ouvriers ont trouvé la mort lors d’une inondation, le 8 février dernier à Tanger, a été entendu par la...

Maroc : des usines fermées après le drame de Tanger

Les autorités locales de Casablanca ont procédé à la fermeture de dizaines d’unités industrielles exerçant depuis des années en toute légalité. Une décision aux lourdes...

Tragédie de Tanger : nouveau cri de détresse des familles endeuillées

Les familles endeuillées de la tragédie de Tanger qui a fait 29 morts sont sorties une fois encore du silence. Cinq mois après le drame, elles dénoncent le mutisme du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Un gisement de manganèse de bonne qualité découvert au Maroc

Les tests de laboratoire effectués au niveau des gisements de manganèse au Maroc sont excellents, affirme la société canadienne Elcora, qui a prévu le démarrage de la production avant la fin de cette année.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Décès de l’acteur et réalisateur marocain Mohamed Atifi

Le monde du cinéma marocain est en deuil. L’acteur et réalisateur Mohamed Atifi est décédé jeudi soir des suites d’une longue maladie.

Corruption au Maroc : les chiffres qui révèlent l’étendue des dégâts

Une étude de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) dresse un état des lieux préoccupant de la corruption au Maroc.

Décès de Moncef El Haddaoui, le Maroc perd un grand footballeur

Moncef El Haddaoui, ancienne gloire du football marocain, s’est éteint lundi à l’âge de 59 ans, selon une annonce faite par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui a également partagé ses condoléances par le biais d’un communiqué officiel.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.