Visite de Darmanin au Maroc : drogue, migration, imams… étaient sur la table

18 octobre 2020 - 13h30 - France - Ecrit par : J.K

La première visite au Maroc du ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin, ne fut pas de tout repos, tant les sujets abordés étaient tous d’importance. Au menu, drogue, migration, antiterrorisme, recrutement des imams…

« Nous avons pu travailler sur plusieurs sujets touchant à la sécurité nationale et à la lutte contre le terrorisme », a déclaré M. Darmanin après une rencontre à Rabat avec son homologue marocain Abdelouafi Laftit.

La lutte contre le trafic de stupéfiants a été abordée vu que, le Maroc est le premier pourvoyeur de l’Europe en cannabis, avec une production annuelle estimée à plus de 700 tonnes, pour une valeur de 23 milliards de dollars, selon une étude publiée en 2020 par le réseau indépendant « Initiative mondiale contre la criminalité transnationale organisée ».

Les trois quarts des saisies de résine proviennent en quasi-totalité du Maroc, à en croire le dernier rapport de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), rapporte l’AFP}.

À son tour, « La France elle-même doit faire davantage pour protéger le Maroc de trafics qui partent de l’Europe (…) singulièrement pour les produits psychotropes et les drogues de synthèse », a indiqué M. Darmanin.

À propos des migrants majeurs, la France souhaite leur retour sur le territoire marocain, malgré la crise du Covid, pendant que les mineurs continueront d’être protégés jusqu’à leur retour auprès de leur famille au Maroc ou dans des centres éducatifs marocains. Eux, sont protégés notamment par la Convention internationale des droits de l’enfant, raison pour laquelle aucun pays européen n’a encore réussi à asseoir des mécanismes de leur retour.

Quid de l’organisation du culte musulman en France et du recrutement des imams, qui figurent dans un projet de loi visant à contrer le « séparatisme islamiste » ? « Il s’agit de voir comment nous pouvons améliorer les choses et comprendre les contraintes de chacun », a répondu le ministre français.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - France - Drogues - Enfant - Islamophobie - Islam

Aller plus loin

Gérald Darmanin écourte sa visite au Maroc

Le ministre français de l’Intérieur, en visite de travail au Maroc, est rentré en urgence sur Paris le vendredi 16 octobre, suite à l’attentat perpétré contre un enseignant. La...

Eric Dupond-Moretti attendu au Maroc

Les visites des ministres français s’enchaînent au Maroc. Après les ministres de l’Intérieur, des Affaires étrangères, le ministre français de la Justice, Éric Dupond-Moretti,...

Jean-Baptiste Djebbari en visite au Maroc

Le ministre français délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, est en visite de travail au Maroc du 24 au 26...

« Séparatisme » islamiste : Emmanuel Macron recadre Financial Times

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a recadré le quotidien britannique « Financial Times », qui l’a « accusé de stigmatiser, à des fins électorales, les Français musulmans ».

Ces articles devraient vous intéresser :

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Aïd al-Fitr au Maroc : les salons de coiffure pris d’assaut

Au Maroc, les salons de coiffure retrouvent une affluence en cette période de fin de ramadan. Les Marocains célèbrent l’Aïd El Fitr ce mercredi 10 avril.

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Au Maroc, les élèves fêtent la fin d’année scolaire en déchirant leurs cahiers

Au Maroc, des scènes des élèves déchirant leurs cahiers et livres pour annoncer la fin de l’année scolaire, se sont reproduites.

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.