L’économie de Sebta se meurt

24 avril 2021 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : J.K

En 2020, l’économie de la ville de Sebta a connu l’année la plus difficile de son histoire, avec une baisse de 82 % de ses importations extérieures. La faute à la crise sanitaire et la fermeture des frontières avec le Maroc.

En 2020, la situation économique de la ville de Sebta s’est complètement dégradée, avec une régression de 82 % de ses importations extérieures. Or, en 2019, les importations se sont établies à 114 millions d’euros contre 19 millions d’euros en 2020, a indiqué le gouvernement autonome de Sebta. Ce montant avait pourtant atteint les 500 millions d’euros en 2012, d’après les données de la presse espagnole.

Cette chute est non seulement liée à la crise sanitaire, mais également à la fermeture de la frontière de Bab Sebta et à la suspension du commerce informel depuis fin août 2019. Cette situation a principalement paralysé les entrepôts de la Madraba à côté de la frontière et le port de Sebta, fait savoir L’Économiste.

Les produits les plus touchés sont les produits alimentaires et cosmétiques du commerce informel, « Trabando », les chaussures, les appareils électriques et électroniques, le textile notamment la « Manta ». L’automobile et les pièces détachées sont également touchées, fragilisant du coup l’économie des garages mécaniques dont la mission principale est de faire entrer les voitures à Sebta et de les en sortir après le changement de diverses pièces, particulièrement, les pneus. La fermeture de la frontière a également causé la disparition subite de plusieurs commerces dont les parfumeries, les boutiques et autres qui dépendaient autrefois des touristes marocains.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Ceuta (Sebta) - Crise économique - Effondrement

Aller plus loin

Des milliers de Marocains dans la misère après la fermeture de Melilla et Sebta

La fermeture des deux postes frontières Bab Sebta et Melilla, est à l’origine de la misère qui affecte des milliers de familles marocaines. Le marché mythique Derb Ghalef à...

Sebta fait sa publicité au Maroc

La société Ceuta Global Yachting fait la promotion de la ville autonome en tant que destination nautique dans les marinas au sud de la péninsule et sur la côte marocaine.

Le Maroc et l’Espagne en discussion pour l’ouverture d’une douane commerciale à Sebta

Le Maroc et l’Espagne « continuent de travailler » sur les modalités de mise en place d’un bureau de douanes commerciales à la frontière de Tarajal à Sebta.

Pas d’ouverture des frontières avec Sebta et Melilla avant le 28 février

Les frontières avec Sebta et Melilla resteront fermées au moins jusqu’au 28 février prochain. Ainsi en ont décidé les autorités espagnoles, plus de 10 mois après leur fermeture.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Risques Pays : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

Avec un « B3 », le Maroc décroche la meilleure note parmi les grandes puissances économiques en Afrique en termes de risque pays, devant le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Égypte (D4) et l’Algérie (C3). C’est ce que révèle la nouvelle carte...

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.