L’économie de Sebta se meurt

24 avril 2021 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : J.K

En 2020, l’économie de la ville de Sebta a connu l’année la plus difficile de son histoire, avec une baisse de 82 % de ses importations extérieures. La faute à la crise sanitaire et la fermeture des frontières avec le Maroc.

En 2020, la situation économique de la ville de Sebta s’est complètement dégradée, avec une régression de 82 % de ses importations extérieures. Or, en 2019, les importations se sont établies à 114 millions d’euros contre 19 millions d’euros en 2020, a indiqué le gouvernement autonome de Sebta. Ce montant avait pourtant atteint les 500 millions d’euros en 2012, d’après les données de la presse espagnole.

Cette chute est non seulement liée à la crise sanitaire, mais également à la fermeture de la frontière de Bab Sebta et à la suspension du commerce informel depuis fin août 2019. Cette situation a principalement paralysé les entrepôts de la Madraba à côté de la frontière et le port de Sebta, fait savoir L’Économiste.

Les produits les plus touchés sont les produits alimentaires et cosmétiques du commerce informel, « Trabando », les chaussures, les appareils électriques et électroniques, le textile notamment la « Manta ». L’automobile et les pièces détachées sont également touchées, fragilisant du coup l’économie des garages mécaniques dont la mission principale est de faire entrer les voitures à Sebta et de les en sortir après le changement de diverses pièces, particulièrement, les pneus. La fermeture de la frontière a également causé la disparition subite de plusieurs commerces dont les parfumeries, les boutiques et autres qui dépendaient autrefois des touristes marocains.

Sujets associés : Importations - Ceuta (Sebta) - Crise économique - Effondrement

Aller plus loin

Des milliers de Marocains dans la misère après la fermeture de Melilla et Sebta

La fermeture des deux postes frontières Bab Sebta et Melilla, est à l’origine de la misère qui affecte des milliers de familles marocaines. Le marché mythique Derb Ghalef à...

Sebta fait sa publicité au Maroc

La société Ceuta Global Yachting fait la promotion de la ville autonome en tant que destination nautique dans les marinas au sud de la péninsule et sur la côte marocaine.

Pas d’ouverture des frontières avec Sebta et Melilla avant le 28 février

Les frontières avec Sebta et Melilla resteront fermées au moins jusqu’au 28 février prochain. Ainsi en ont décidé les autorités espagnoles, plus de 10 mois après leur fermeture.

Sebta et Melilla encore fermées jusqu’au 31 mars

Le gouvernement espagnol a décidé de maintenir fermées jusqu’au 31 mars 2021 les postes frontières entre le Maroc et Sebta et Melilla. Ce report de l’ouverture des postes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Nouvel appel au roi Mohammed VI

L’ancien joueur du Raja, Yassine Salhi s’est adressé au roi Mohammed VI dans un post sur Instagram, lui demandant d’intervenir, face à la flambée des prix.

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

La Banque Mondiale revoit à la baisse la croissance économique marocaine

De 7,9% en 2021,la croissance de l’économie marocaine devrait s’établir à 1,3% en 2022, selon les précisions données mercredi par l’économiste principal de la Banque Mondiale au Maroc, Javier Diaz Cassou.

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...