El Otmani explique les raisons des restrictions de Ramadan

9 avril 2021 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

La mise en place des nouvelles mesures restrictives au Maroc pendant le mois du Ramadan est nécessaire au vu de la situation sanitaire. Bien que ce soit difficile à accepter, c’est ce qui doit être fait, a indiqué le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani.

Lors du Conseil de gouvernement tenu jeudi en visioconférence, le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a indiqué que le prolongement des mesures restrictives et la mise en place d’un couvre-feu nocturne de 20h00 à 6h00 tout au long du mois de Ramadan, ont été décidés en raison de l’augmentation des cas de décès dus au Covid −19 au sein de la population. Ainsi, le chef du gouvernement exhorte les citoyens à avoir foi au système sanitaire, à ses spécialistes et ses responsables, « car nous avons des experts, des fonctionnaires et des départements qui, grâce à leurs expériences et expertises, élaborent des décisions nationales purement marocaines », a-t-il souligné.

Bien que le mois de Ramadan soit d’une extrême importance, notamment au Maroc et vu les multiples règles qui le caractérisent, il faudra respecter les mesures, notant que la circulation de quelques fausses informations a conduit de nombreux citoyens à des légèretés dans l’observation de ces mesures. Dans ce sens, eu égard aux difficultés de ces restrictions et leurs impacts aux plans social et économique, le gouvernement a décidé de poursuivre l’octroi de l’aide aux travailleurs de certaines professions et secteurs.

Rappelant la résistance qu’a montrée le Royaume face au « Covid-19 », El Otmani a indiqué que cela a permis à notre pays pendant cette période d’éviter le pire et surmonter les nombreux défis de ce fléau. À l’approche du mois du Ramadan, un travail assidu a été mené pendant plusieurs semaines pour étudier la situation avec les parties concernées et le comité scientifique, a-t-il précisé.

En ce qui concerne la vaccination, le Maroc figure parmi les premiers pays ayant lancé la campagne. Jusqu’à ce jour les personnes vaccinées aux deux doses dépassent les 4 millions et les Marocains peuvent se réjouir de cet exploit, s’est félicité le chef du gouvernement qui déplore près de 9000 décès depuis le début de la pandémie, un chiffre important, mais bien loin des dizaines de milliers qu’aurait atteints le pays sans le respect mesures préventives.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ramadan 2024 - Saâdeddine El Othmani - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Maroc : vers un reconfinement partiel durant le ramadan ?

À l’approche du mois de ramadan, le Maroc s’achemine vers un reconfinement partiel afin d’éviter une troisième vague de l’épidémie du Covid-19. Un couvre-feu sera ainsi imposé...

Covid-19 : Saâdeddine El Othmani met en garde les Marocains

Face à la flambée des cas de contamination, le chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani appelle les Marocains au respect strict des mesures sanitaires édictées afin de freiner...

Couvre-feu durant le Ramadan : le gouvernement marocain s’explique au Parlement

Le chef du gouvernement marocain était lundi devant le parlement pour expliquer les raisons pour lesquelles, un couvre-feu nocturne, a été imposé durant tout le mois du ramadan....

Ramadan au Maroc : l’opposition réagit à un possible reconfinement

L’opposition marocaine dénonce le silence entretenu par le gouvernement sur le reconfinement national ou non pendant le mois de ramadan exigeant de ce fait, une communication...

Ces articles devraient vous intéresser :

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 11 mars dernier, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a annoncé samedi la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne à l’occasion de l’entame de la dernière...

La « chebakia », la pâtisserie marocaine incontournable lors du ramadan

Lors du ramadan au Maroc, la « chebbakaa », des petits gâteaux traditionnels au miel, est proposée tous les jours sur les tables pour les dîners de rupture de jeûne.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va annoncer courant la semaine prochaine, la date de l’observation du croissant lunaire au Maroc, prévue le dimanche 29 Chaabane 1445 H après le coucher du soleil, correspondant au 10 mars 2024. Ainsi,...

Ramadan 2023 : voici le programme de 2M

Dans le cadre des préparatifs du ramadan 2023, la deuxième chaîne de télévision nationale, 2M, a dévoilé le programme qu’elle propose aux téléspectateurs.

Offense au roi Mohammed VI, Medi 1 TV s’explique

La direction de la chaîne Medi 1 TV s’est expliquée sur « une erreur de frappe » qui s’est glissée dans la bande de texte de l’émission « Ramdan m’3ana », diffusée dimanche avant la rupture du jeûne.

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.