L’engouement des Marocains pour l’anglais ne se dément pas

2 mai 2021 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Le Maroc enregistre la montée en force de l’anglais, avec sa prédominance dans des secteurs économiques clés tels que le commerce et le tourisme. Le phénomène est très prononcé chez les jeunes de plus en plus tournés vers la culture anglo-saxonne.

Cet engouement, explique la Map, est dû au boom des films américains, ainsi qu’au très riche et varié répertoire musical en anglais, qui favorisent l’apprentissage de cette langue. Mais, bien plus, c’est plutôt dans le domaine professionnel que cette langue affiche toute son importance, parce que, devenue incontournable pour la conclusion de nombreux partenariats économiques et commerciaux dans le monde des affaires, où se notent d’importants brassages de nationalités.

C’est le cas au Maroc, terre de prédilection des investissements directs étrangers (IDE), avec les innombrables installations des grandes multinationales, en grand besoin de profils anglophones de qualité et polyvalents. « L’écrasante majorité des jeunes marocains considère l’anglais comme une langue vitale pour leur avenir et pour celui du pays », rapporte la même source, relayant une récente étude menée par le British Council, auprès de 1200 jeunes Marocains. Pour 74 % de ceux-ci, le passage à l’anglais répond aux ambitions du Maroc comme pôle international d’affaires et de tourisme, alors que 85 % voient grossir sur les 10 prochaines années, le nombre des Marocains utilisant l’anglais.

C’est en anglais que sont souvent enseignées les matières techniques, de même que sont publiées les recherches universitaires pour plus de visibilité dans le monde, affirme Samir Benmakhlouf, fondateur et directeur du « London Academy », expliquant ce grand intérêt des Marocains pour la langue de Shakespeare dont la maîtrise, tout comme celle des technologies avancées, constituent des gages de croissance économique pour les pays en voie de développement.

Au regard de tous ces intérêts, le Maroc assure l’accompagnement via l’ouverture de plusieurs établissements scolaires anglophones dispensant des programmes pédagogiques conformes aux références internationales tel que le Cambridge International Curriculum. On en compte plusieurs dans les grandes métropoles du Maroc, comme London Academy, et le réseau des écoles américaines qui constituent des centres d’incubation pour les jeunes désirant étudier dans des universités anglo-saxonnes, favorables à l’éclosion des idées entrepreneuriales, comme alternative au salariat.

Avec l’attrait de sa jeunesse pour l’anglais, le Maroc, pays multilingue, assure davantage son ouverture sur le monde. Un atout inestimable pour le conforter dans son fauteuil de hub financier et industriel régional et s’affirmer comme passerelle entre l’Europe et l’Afrique.

Sujets associés : Coopération - Etudiants - Compétitivité - Formation

Aller plus loin

Winvestnet fait du Maroc un hub régional d’investissement

La plateforme d’investissement Winvestnet Ltd du Marocain Réda Rami dont le siège social est à Hong Kong a lancé, au Maroc, un fonds d’investissement panafricain de 2 milliards...

Les Marocains délaissent le français pour l’anglais

L’anglais pourrait supplanter le français comme première langue étrangère au Maroc. C’est ce que révèle une enquête réalisée par le British Council.

Le Maroc accroît ses échanges commerciaux avec ses partenaires d’Afrique

De 2000 à 2019, soit en près de 20 ans, les échanges commerciaux entre le Maroc et ses partenaires d’Afrique ont progressé de 9,5 % en moyenne annuelle pour s’établir à près de...

Le Maroc, futur carrefour des investissements américains pour l’Afrique du Nord

La visite d’une délégation américano-israélienne de haut niveau à Rabat, le 22 décembre dernier, ouvre de nouvelles portes pour le Maroc. Les récents accords de partenariat...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Israël envisage un match amical avec le Maroc

Lors de sa visite de travail cette semaine au Maroc, le ministre israélien de la Justice, Gideon Saar a annoncé la tenue d’un match amical entre les sélections marocaine et israélienne de jeunes. La date et le lieu de la rencontre ne sont pas encore...

Maroc : fin des frais « injustifiés » pour les factures en ligne

Le Conseil de la concurrence a lancé un avertissement : des frais de service ajoutés sur les paiements en ligne dans plusieurs secteurs économiques n’ont pas de justification. Ces coûts supplémentaires, selon le Conseil, freinent la digitalisation de...

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Le Maroc participera à un tournoi de lutte en Israël

L’équipe marocaine de lutte prendra part en Israël au tournoi de Beer Sheva, prévu les 25 et 26 août prochain. Une participation qui matérialise le dynamisme de la coopération sportive entre les deux pays.

Lutte : le Maroc et Israël renforcent leur coopération

La Fédération royale marocaine des luttes associées (FRMLA) et le Comité olympique d’Israël ont signé, mardi, un accord pour consolider leur coopération bilatérale couvrant tous les domaines de cette discipline sportive.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.