Le Maroc délaisse le français pour l’anglais

11 octobre 2023 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Au Maroc, la langue anglaise prend de plus en plus de l’importance au détriment du français. Le royaume prend des mesures pour promouvoir l’usage de l’anglais dans les écoles.

Les désaccords et tensions entre le Maroc et la France ont certainement conduit le royaume à adopter des mesures visant à renforcer l’usage de l’anglais au détriment du français. Fin septembre, le ministre marocain de l’Industrie, Ryad Mezzour, a refusé de s’exprimer en français lors d’une conférence à Marrakech. Cette posture du ministre marocain « est la preuve tangible qu’il existe une décision nationale au plus haut niveau visant à délaisser la langue française, qui pendant plusieurs décennies a été la deuxième langue la plus parlée au Maroc après l’arabe, au profit d’autres langues, notamment l’anglais », analyse Hiba Press cité par Atalayar.

À lire : Le journal en anglais à la télévision marocaine

Comme Mezzour, d’autres hauts responsables marocains comme le vice-ministre chargé des Investissements, Mohcine Jazouli, se sont récemment exprimés en anglais. Dans le secteur éducatif, cette tendance est également observée. Le gouvernement d’Aziz Akhannouch a présenté en juin une initiative visant à insérer l’usage de l’anglais chez les élèves de première, seconde et troisième dès l’année académique 2025-2026. Le Maroc espère ainsi faire de l’anglais la langue principale dans de nombreuses matières d’ici 2027, au détriment du français.

À lire : Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

Outre les autorités, les jeunes aussi considèrent l’anglais comme important. Selon le rapport 2022 du British Council, 40 % des jeunes au Maroc considèrent l’anglais comme la langue la plus importante, contre 10 % qui préfèrent le français. Les tensions entre Rabat et Paris se sont exacerbées ces derniers mois en raison notamment de la politique française de visa envers les Marocains et la position ambigüe de l’Élysée sur le Sahara. Après le séisme du 8 septembre, le Maroc a refusé l’aide de la France, suscitant une vive polémique alimentée par une certaine presse française.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Education

Aller plus loin

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Maroc : le français fait de moins en moins rêver

La production littéraire en langue française, langue étrangère la plus parlée au Maroc, a connu un recul très important, selon un récent rapport de la Fondation du Roi...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...