Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

25 mai 2023 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : P. A

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Dans une circulaire adressée aux différents responsables de son département, aux directeurs des établissements de l’enseignement collégial et aux enseignants de la langue anglaise, le ministre a indiqué que pour l’année académique 2023-2024, le taux de couverture de l’enseignement de l’anglais sera de 10 à 50 %, et passera de 50 % à 100 % dès l’année scolaire 2024-2025. La généralisation de l’enseignement de l’anglais dans les collèges sera totale à partir de l’année académique 2025-2026, précise-t-on.

À lire : L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Les élèves auront droit à deux heures d’anglais chaque semaine. Le ministère de tutelle va mettre sur pied une commission centrale de pilotage et de suivi de cette réforme, qui sera présidée par le secrétaire général du ministère et composée des responsables des directions centrales concernées. Des commissions régionales seront aussi installées et placées sous la supervision directe des directeurs des Académies régionales d’éducation et de formation (AREF).

À lire : Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Ce programme de généralisation de l’enseignement de l’anglais sera élaboré avec la participation de toutes les parties prenantes (AREF, acteurs éducatifs et partenaires internationaux). Un kit pédagogique et un dispositif de formation et d’accompagnement pour les enseignants seront aussi élaborés, de même que des ressources numériques et bibliothèques seront mises à la disposition des enseignants et des élèves.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Chakib Benmoussa - Ministère de l’Education nationale

Aller plus loin

Maroc : l’anglais ne remplacera pas le français dans les écoles

Le ministère de l’Éducation nationale a apporté un démenti formel suite aux informations selon lesquelles l’anglais sera désormais la deuxième langue d’enseignement au cycle...

Le Maroc délaisse le français pour l’anglais

Au Maroc, la langue anglaise prend de plus en plus de l’importance au détriment du français. Le royaume prend des mesures pour promouvoir l’usage de l’anglais dans les écoles.

Déclin du français au Maroc : un reflet des tensions avec la France ?

L’amitié entre la France et le Maroc connait des remous depuis plusieurs mois maintenant. La raison officieuse serait la réticence de la France à reconnaître la souveraineté...

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.