Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

27 août 2022 - 22h20 - Monde - Ecrit par : A.T

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

L’enjeu est majeur pour l’Union européenne, qui importe de Russie à la fois le gaz et l’engrais alors que le gouvernement russe a d’ores et déjà recommandé à ses producteurs d’engrais de suspendre leurs exportations.

Dans une déclaration à Euractiv, Jacob Hansen, directeur général de Fertilizers Europe, le réseau qui représente la majorité des producteurs d’engrais en Europe a exprimé ses inquiétudes et annoncé la nouvelle feuille du continent, concernant l’approvisionnement en engrais.

A lire : Engrais : le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial

« Le gaz est une matière première importante pour la production de l’engrais », ajoutant que « la guerre en Ukraine a conduit à la hausse des prix des engrais et sans eux nous ne pouvons pas assurer notre sécurité alimentaire ». « Les engrais minéraux sont utilisés dans 50 % de la production alimentaire. 60 % des importations viennent de Russie et de Biélorussie », a-t-il précisé.

Dans ses conditions, l’Europe a décidé de se tourner vers d’autres sources d’approvisionnement et de renforcer ses relations commerciales existantes. À cet effet, le Maroc à travers l’OCP est cité comme une alternative viable. « La solution la plus évidente est d’acheter plus d’engrais en Afrique du Nord, en particulier au Maroc », a déclaré Hansen, ajoutant que le royaume est ainsi encouragé à augmenter sa production pour combler le vide.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Importations - Agriculture - Office Chérifien des phosphates (OCP)

Aller plus loin

L’Inde vient chercher de l’engrais au Maroc

L’Inde entend conclure des accords avec le Maroc pour s’approvisionner en engrais. Une visite de Mansukh Mandaviya, ministre des produits chimiques et des engrais, est prévue...

L’Inde veut acheter des engrais au Maroc

Afin de sécuriser ses récoltes, l’Inde entend conclure des accords avec le Maroc pour s’approvisionner en engrais. La saison du kharif (cultures d’été) s’installe.

L’Espagne va importer davantage d’engrais du Maroc

En raison de la hausse du prix des engrais qui menace les récoltes et pourrait entrainer une pénurie de ce produit, l’Espagne risque de recourir davantage aux engrais marocains.

Le Maroc fait un important don d’engrais au Sénégal

Le groupe marocain OCP a fait un important don d’engrais au Sénégal en vue de soutenir la politique du pays et sa lutte contre l’insécurité alimentaire.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...