Enlèvement et viol d’une femme à Kénitra

11 septembre 2019 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

La police de Kénitra a procédé à l’arrestation de deux hommes. Ils sont poursuivis pour leur implication présumée dans l’enlèvement et le viol d’une jeune femme de 19 ans.

Selon la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), les suspects aux nombreux antécédents judiciaires sont âgés de 21 et 24 ans. Leur interpellation fait suite à un appel téléphonique signalant l’enlèvement et le viol d’une femme de 19 ans résidant près de Kénitra.

Le DGSN indique que l’agression sexuelle contre la victime avait été enregistrée sur vidéo en utilisant une caméra pour téléphone portable.

Au cours de l’intervention, un officier supérieur de police a été blessé à la cheville et les couteaux utilisés pour menacer la victime ont été saisis.

Les suspects ont été placés en garde à vue pour complément d’enquête, afin de déterminer les circonstances de l’affaire. Pour l’heure, la police recherche une fille et un quatrième suspect qui seraient impliqués dans les actes criminels.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Kenitra - Femme marocaine - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Violences et agressions - Enlèvement - Arrestation

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.