L’espace aérien espagnol interdit aux Marocains

30 août 2020 - 09h00 - Ecrit par : I.L

L’espace aérien espagnol est désormais fermé au Maroc, selon un Bulletin officiel du voisin ibérique. Le Royaume ne figure plus sur la liste réduite des pays tiers auxquels l’UE a ouvert la frontière en juillet dernier, en raison de la recrudescence des nouvelles contaminations au nouveau coronavirus.

Cette liste est désormais réduite à 11 pays dont l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, l’Uruguay et la Chine, indique l’ordre signé par le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska. Cette décision a été prise en raison de l’absence du principe de réciprocité.

Selon la même source, cette décision s’étend jusqu’au 16 septembre 2020 à minuit. Elle pourrait connaître d’éventuels changements au regard de l’évolution des circonstances ou suite aux nouvelles recommandations de l’Union européenne.

Tags : Transport aérien - Espagne - Union européenne

Aller plus loin

Fermeture des frontières de l’Espagne avec le Maroc : les précisions de la diplomatie espagnole

La diplomatie espagnole a aussitôt réagi au sujet de la fermeture annoncée de son espace aérien au Maroc. Elle assure qu’il ne s’agit pas d’une décision unilatérale mais plutôt...

L’Espagne prolonge la fermeture de ses frontières avec le Maroc

La recrudescence des nouvelles contaminations n’a pas favorisé l’ouverture des postes frontaliers terrestres de l’Espagne avec le Maroc. Ils restent fermés jusqu’au 30 novembre...

L’Espagne impose le test PCR aux Marocains

Les passagers en provenance des pays à risque dont le Maroc devront présenter dès le 23 novembre prochain un test PCR négatif de moins de 72 h avant toute entrée sur le territoire...

Nous vous recommandons

Maroc : ces villes où le variant Omicron flambe déjà

Les villes de Rabat et Casablanca sont fortement touchées par le variant Omicron. La grande majorité des tests effectués dans ces villes sont positifs au nouveau variant. Les autorités craignent une rechute épidémiologique, appelant à renforcer les mesures...

États-Unis : une Marocaine fait condamner un hôpital à 3,25 millions de dollars

Une Marocaine résidant aux États-Unis a gagné son procès pour erreur médicale après six années de lutte. Elle avait été victime d’une épisiotomie bâclée en janvier 2014.

Le Maroc dénonce « la fixation pathologique » de l’Algérie

L’ambassadeur du Maroc à Genève, Omar Zniber, a relevé, vendredi, à la 47ᵉ session du Conseil des droits de l’homme, « la fixation pathologique » de l’Algérie envers le Maroc qui pourtant « connait plus d’avancées en matière du respect des droits de l’homme »....

Le dirham poursuit sa montée face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,21 % face à l’euro et de 0,34 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 02 au 08 juin 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Réaction de Vahid Halilhodzic suite aux propos de Fouzi Lekjaa

Le technicien franco-bosnien Vahid Halilhodzic a réagi aux propos du président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), qui s’est récemment prononcé sur son avenir à la tête de l’équipe du...

Bonne nouvelle pour les voyageurs en provenance de Sebta vers le Maroc

De mardi à vendredi, près de 700 citoyens de Sebta ont été autorisés à traverser la frontière avec le Maroc sans présenter un certificat de vaccination complet (trois doses de vaccin anti-Covid-19).

Le FC Barcelone revient à la charge pour Hakim Ziyech

Plusieurs joueurs de Chelsea parmi lesquels Hakim Ziyech, sont pistés par le FC Barcelone, qui compte les recruter lors du prochain mercato hivernal. Une nouvelle opportunité en vue pour le joueur marocain dont la situation avec Chelsea évolue en dents...

Pressions sur Khalid Aït Taleb pour ouvrir les frontières

À quelques jours de la date d’expiration de la fermeture des frontières, le flou persiste au sujet de la prolongation ou non de cette mesure. Les regards sont tournés vers le ministre de la Santé qui, visiblement, y est...

Les appels à la démission d’Aziz Akhannouch se multiplient

Les Marocains sont en colère contre le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et l’appellent à démissionner. À l’origine de cette colère, la flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant.

L’Algérie mène une guerre électronique contre le Maroc

L’Algérie continue d’accuser le Maroc de cyberattaque, mais mène en coulisse une guerre électronique sur les réseaux sociaux pour nuire à l’image du royaume et à ses institutions.