Espagne-Algérie : Le coût d’une prise de position sur le Sahara

22 août 2023 - 08h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Les exportations espagnoles vers l’Algérie ont chuté de 89,5 % en un an. En cause, la suspension par l’Algérie des échanges commerciaux avec la péninsule après le changement de position sur le Sahara.

L’Espagne continue de payer le prix de son soutien au Maroc dans le conflit au Sahara. En réaction à ce soutien au plan marocain d’autonomie annoncé en mars 2022, l’Algérie avait suspendu son traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne, gelant de fait les échanges commerciaux entre les deux pays, rappelle El Nacional.

À fin juin 2023, l’Espagne a exporté 95,4 millions d’euros de produits vers l’Algérie, contre 911,7 millions en 2022 ou 955,1 millions en 2021, indiquent les données du ministère espagnol de l’Industrie, du commerce et du tourisme présentées dans son dernier rapport mensuel sur le commerce extérieur, soulignant que les exportations espagnoles vers l’Afrique ont chuté de 7,6 % au premier semestre 2023 par rapport à la même période de 2022 en raison de la baisse des exportations vers l’Algérie.

À lire : Sahara : l’Algérie continue de punir l’Espagne

Les autorités espagnoles tentent de normaliser la situation qui perdure depuis plus d’un an. Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, s’est rendu à Bruxelles en début d’année pour solliciter une intervention de la Commission européenne, arguant que l’Algérie violerait l’accord d’association avec l’Union européenne. Mais pour le moment, Bruxelles n’a pas mené d’actions concrètes, invitant les deux pays au dialogue pour résoudre le conflit.

Le gouvernement espagnol a annoncé en juin qu’il allouerait une aide pouvant aller jusqu’à 200 000 euros aux hommes d’affaires touchés par le blocus commercial algérien. De leur côté, les commerçants lésés (une quinzaine de PME) ont créé l’Association des entreprises touchées par la crise algérienne (AECA) pour exiger de l’État la réparation des préjudices subis du fait de la décision politique de Sanchez de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Exportations - Sahara Marocain

Aller plus loin

L’Algérie attend un changement de gouvernement en Espagne pour mettre fin à la crise

La crise entre l’Algérie et l’Espagne, ouverte après le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara, n’est pas près de connaître son épilogue. L’Algérie n’entend...

Sahara : l’Algérie suspend les échanges commerciaux avec l’Espagne

Après l’interdiction de l’importation des bœufs espagnols en avril, l’Algérie veut étendre la mesure à tous les produits commerciaux en provenance d’Espagne. Cette décision...

Sahara : l’Algérie veut normaliser ses relations bilatérales avec l’Espagne

L’Algérie veut relancer ses relations bilatérales avec l’Espagne, suspendues depuis mars 2022 après le changement de position de l’Espagne sur le Sahara au profit du Maroc....

Algérie-Espagne : les échanges commerciaux toujours suspendus

L’Association des banques et établissement financiers (ABEF) d’Algérie a levé jeudi sa mesure de suspension des opérations de commerce extérieur de et vers l’Espagne. Mais cette...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des joueurs marocains « pris en otage » en Algérie

Alors qu’ils sont arrivés en Algérie dans le cadre du match aller des demi-finales de la Coupe de la Confédération de la CAF, les joueurs et le staff de la Renaissance sportive de Berkane ont été « pris en otage » en raison du maillot contenant une...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.