Espagne : le calvaire d’une Marocaine a pris fin

24 septembre 2019 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

Hemar, un riche homme d’affaires koweitien basé à Calpe en Espagne, a abusé de sa domestique, Fatima, une Marocaine. Dénoncée par la victime, il a été arrêté par la Garde civile alors qu’il s’apprêtait à fuir de chez lui avec ses deux enfants.

Pendant un mois, Fatima, une jeune femme marocaine, a vécu l’enfer. Employée domestique, elle devait s’occuper des deux enfants de 5 et 8 ans d’Hemar, l’homme d’affaire koweïtien. Celui-ci la violait et la battait, parfois, devant ses enfants.

Un jour, alors qu’il était en train de le frapper, elle a réussi à prendre la fuite. Sur le chemin, elle croise un homme de leur voisinage qui semble être de connivence avec Hemar. "Ne le dis à personne. Avec de l’argent, tout peut être réparé", lui avait lancé celui-ci, plutôt que de lui porter secours.

Le journal El mundo précise qu’au moment où Hemar s’apprêtait à fuir avec quelques bagages et ses deux enfants, des agents de la Garde civile, déjà alertés par Fatima, l’ont arrêté in extremis.

Dans l’un de ses sacs, il a été retrouvé des médicaments et la coquette somme de 100 000 euros, fait savoir le même média. De son côté, Fatima qui dit se sentir totalement paralysée, a informé les enquêteurs des détails de sa captivité.

Cependant, l’idée qu’Hemar puisse la tuer, comme il l’avait déjà essayé tant de fois, l’a poussée à refuser un examen médical.

Face au refus de témoignage d’Hemar qui, pourtant, a bénéficié du service de deux avocats importants de Barcelone, la Garde civile n’a pas mis en doute le récit de la victime qui d’ailleurs portait des séquelles corporelles, les preuves de sa maltraitance. Dès lors, Hemar a été placé en détention.

Les éléments de la Garde civile sont à la recherche du voisin qui n’avait pas porté à Fatima, pour non assistance à personne en danger.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Harcèlement sexuel - Femme marocaine - Séquestration - Arrestation

Aller plus loin

Espagne : un milliardaire koweïtien tente d’acheter le silence d’une Marocaine violée

Arrêté à Calpe (Alicante), en Espagne, il y a quelques jours, par la Garde civile, pour avoir agressé sexuellement la baby-sitter marocaine de ses enfants, un homme d’affaires...

Nouveau rebondissement dans l’affaire de la sextape (Moulat el khimar)

De nombreuses révélations ont été faites dans l’affaire de la jeune femme au voile intégral (« Moulat el khimar). Interpellée en fin de semaine dernière, son partenaire est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

« Épouse-moi sans dot » : un hashtag qui fait polémique au Maroc

Le hashtag « Épouse-moi sans dot » qui s’est rapidement répandu sur les réseaux sociaux ces derniers jours, a suscité une avalanche de réactions au Maroc. Alors que certains internautes adhèrent à l’idée, d’autres la réprouvent fortement.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?