En Espagne, on interdit la piscine à une femme voilée

13 août 2023 - 08h30 - Espagne - Ecrit par : P. A

Les agents de sécurité de la piscine municipale de Benicalap (Valence) ont refusé l’entrée à Fadila Said, une femme voilée qui y accompagnait ses deux enfants de 8 et 5 ans. La police nationale a ouvert une enquête pour déterminer s’il s’agit d’un crime de haine.

« Retourne dans ton p* de pays », « quels vêtements dégoûtants tu portes », « si tu fais un pas de plus, je t’en donnerai une que tu n’oublieras pas ». Ce sont les propos tenus par les agents de sécurité envers Fadila Said, une femme qui, accompagnée d’une amie marocaine, a emmené ses deux enfants à la piscine municipale de Benicalap (Valence). Les faits se sont produits il y a trois semaines. « Je suis arrivée à la porte, mon amie est passée, mais ils ne m’ont pas laissée entrer. Ils m’ont demandé si je portais un maillot de bain et je leur ai répondu que non, que je n’étais là que pour que mes enfants se baignent. Ils m’ont alors dit que je ne pouvais pas entrer », raconte-t-elle à Sport.es.

Pourtant, son amie, qui ne portait pas de maillot de bain, comme la plupart des autres femmes accompagnant leurs enfants, est passée sans problème. « J’ai demandé à connaître la raison pour laquelle ils ne me laissaient pas passer et ils ont commencé à m’insulter. J’ai donc déposé une plainte et je suis partie », explique Fadila qui est retournée à cette piscine vendredi dernier et a été encore refoulée. « Ils m’ont arrêtée, et lorsqu’ils m’ont demandé si je portais un maillot de bain, je le leur ai montré. Ils m’ont demandé si j’allais nager cette fois-ci, j’ai dit non, puis ils m’ont dit que je ne pouvais pas entrer non plus », dénonce-t-elle.

À lire : Moselle : des femmes voilées victimes du racisme de l’Atomic Bowl dénoncent

N’ayant pas reçu d’explications pour ce deuxième refus, Fadila a dû « appeler la police ». Avant l’arrivée des policiers, les agents de sécurité ont commencé à proférer des insultes racistes envers la mère de famille et menacé de la frapper si elle ne partait pas. « Je suis sortie pour m’asseoir sur un banc dehors, mais ils l’ont aspergé d’eau pour que je ne puisse pas m’asseoir », a-t-elle déclaré. La société concessionnaire de la piscine assure n’avoir pas laissé entrer Fadila parce qu’elle « voulait se baigner en tenue de ville, ce qui est interdit ». La femme, elle, dénonce un cas de racisme.

Fadila vit à Valence depuis 22 ans et dit n’avoir jamais été victime d’un racisme aussi fort. Elle regrette que ses enfants de 8 et 5 ans aient été témoins de cette scène. « Quand je suis rentrée à la maison le soir, mon fils m’a attrapée et m’a dit : « C’est idiot d’avoir une carte d’identité espagnole et de dire que nous sommes espagnols », puis il a dit : « Maman, je ne veux plus être noir ». Il dit toujours qu’il est noir, sans honte, au contraire. Mais ce jour-là, il m’a dit qu’il ne voulait plus être noir ou arabe », déplore Fadila, notant une recrudescence des cas de racisme dans la ville.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Racisme - Valence - Islam

Aller plus loin

L’affaire Vinicius remet sur le tapis la question du racisme en Espagne

Le débat sur le racisme fait rage sur les réseaux sociaux et dans les médias espagnols depuis dimanche, où le joueur du Real Madrid, Vinicius Jr., a été traité de « singe » par...

Pyrénées-Atlantiques : une femme voilée refoulée d’un restaurant à Hendaye

Invitée à un déjeuner par son fils dimanche 29 mai, jour de célébration de la fête des mères, une femme s’est vu refuser l’accès à un restaurant situé à Hendaye, une commune...

Le cas de Saad révèle la persistance du racisme anti-marocain en Espagne

Le racisme prend de l’ampleur en Espagne. Chaque année, près de 2 000 cas de racisme, sous toutes ses formes, sont enregistrés dans le pays.

Moselle : des femmes voilées victimes du racisme de l’Atomic Bowl dénoncent

L’Atomic Bowl d’Amnéville (Moselle) interdit son entrée aux femmes musulmanes portant le voile depuis une dizaine d’années. L’établissement situé dans la Cité des Loisirs avance...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aid Al Fitr au Maroc : mercredi ou jeudi ?

Les calculs astronomiques prévoient la célébration de l’Aïd Al fitr au Maroc le mercredi 10 avril 2024, comme de nombreux pays arabes et européens, mais l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses...

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Maroc : voici la date de l’Aid Al Mawlid Annabaoui

Le mois de Rabie-I 1445 de l’hégire débutera le dimanche 17 septembre 2023 et Aïd Al Mawlid Annabaoui célébré le jeudi 28 septembre, a annoncé le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Ramadan 2024 au Maroc : voici le montant de la Zakat

Le Conseil supérieur des Oulémas a fixé, il y a quelques jours, le montant minimum de la Zakat Al Fitr au titre de l’année 2024/1445.

Maroc : ils paient les dettes des plus pauvres

De jeunes Marocains, influenceurs, artistes et personnalités sont à l’origine d’une initiative visant à soutenir les familles dans le besoin en cette période de ramadan, mais aussi à les aider à éponger leurs dettes.

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Ramadan et sport : oui, mais sous conditions

Le sport et le jeûne du Ramadan ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, une activité physique modérée durant cette période peut s’avérer bénéfique pour la santé. Mais pour profiter pleinement de ses bienfaits et éviter les risques, il est...

Aïd al Adha au Maroc : l’appel à l’annulation monte sur les réseaux sociaux

Alors que certains Marocains appellent à l’annulation de la célébration de l’Aïd al-Adha sur les réseaux sociaux, d’autres tiennent au respect de cette tradition religieuse.