Pour l’Espagne, la fin de la crise avec le Maroc n’est pas proche

23 janvier 2022 - 18h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a déclaré vendredi que la reprise des relations avec le Maroc prendra le temps qu’il faudra et qu’il n’a pas prévu dans son agenda de se rendre prochainement à Rabat.

José Manuel Albares a assuré vendredi qu’il travaille à rétablir une « relation solide » avec le Maroc, basée sur « la confiance et le respect mutuels ». Cet objectif « prendra le temps qu’il faudra », a-t-il souligné, précisant que pour le moment, une visite à Rabat n’est pas à son ordre du jour. Pour ces raisons, le ministre espagnol des Affaires étrangères estime que la fin de la crise avec le Maroc n’est pas proche, fait savoir El Pais.

À lire : « Le Maroc veut que l’Espagne le respecte et reconsidère sa position sur le Sahara »

Le chef de la diplomatie espagnole souhaite le retour à son poste de l’ambassadrice du Maroc à Madrid, Karima Benyaich, rappelée à Rabat pour des consultations en mai dernier. Toutefois, Albares ne semble pas accorder une grande importance aux propos du Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, qui a invité mercredi les partenaires du royaume à exprimer clairement leur position sur le conflit au Sahara, sans expressément citer l’Espagne. Le ministre espagnol préfère s’en tenir aux déclarations du roi Mohammed VI qui, dans son discours du 20 août à l’occasion de la Fête du Trône, a manifesté sa volonté d’« inaugurer une étape sans précédent » dans les relations avec l’Espagne.

À lire : Maroc-Espagne : le roi Felipe VI appelle à l’apaisement des tensions

Lundi, le roi Felipe VI a aussi affirmé la disponibilité de l’Espagne à «  avancer ensemble » avec le Maroc. Mais les autorités marocaines attendent toujours le « geste » de l’Espagne avant toute reprise des relations, c’est-à-dire qu’elle reconnaisse la souveraineté du Maroc sur le Sahara, comme l’ont fait en décembre 2020, les États-Unis sous Trump. « Nous voulons une solution politique, mutuellement acceptable pour les parties et, dans le cadre de l’ONU », a insisté Albares, lors de sa récente rencontre avec le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, à Washington.

L’Espagne a mis un avion de l’armée de l’air à la disposition du nouvel envoyé spécial des Nations Unies pour le Sahara, Staffan de Mistura, pour sa première tournée régionale qui l’a conduit au Maroc, dans les camps de Tindouf et en Algérie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Sahara Marocain - Discours

Aller plus loin

« L’Espagne mérite un plus grand respect de la part du Maroc »

Le porte-parole de Vox au Congrès, Iván Espinosa de los Monteros, a souligné mardi la nécessité de rétablir les relations avec le Maroc, à condition que ce dernier respecte...

Sahara : « Le Maroc veut faire plier l’Espagne »

La crise entre l’Espagne et le Maroc n’est pas près de connaître son épilogue, du moins pas tant que l’Espagne ne reconnaîtra pas la marocanité du Sahara, assure un journaliste...

Tensions Maroc-Espagne : Sanchez veut rencontrer Mohammed VI

Le chef de l’Exécutif espagnol, Pedro Sanchez, négocierait depuis l’été dernier, une rencontre avec le roi Mohammed VI pour arrondir les angles et rétablir les relations...

« Le Maroc veut que l’Espagne le respecte et reconsidère sa position sur le Sahara »

Le Maroc reste disposé à reprendre ses relations avec l’Espagne, à condition que cette dernière exprime clairement son soutien au royaume sur la question du Sahara.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.