Espagne : procès du Marocain qui a enterré un homme vivant

14 février 2022 - 16h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le procès de Mohamed Achraf, 37 ans, et sa femme, Hedangeline Arrieta, 36 ans, s’est ouvert ce lundi au tribunal de Saragosse. Le couple est accusé de l’enlèvement et du meurtre de José Antonio Delgado, un informaticien de 54 ans résidant à Getxo (Pays basque), victime de sextorsion.

Les mis en cause utilisaient le réseau social Badoo pour appâter leurs victimes. La femme se faisait passer pour une jeune dominicaine du nom de « Bella » ou « Doux ange », et une fois la rencontre convenue avec leur proie, les autres membres du réseau criminel agressaient ces dernières pour les déposséder de leurs biens. Ils sont accusés de plusieurs délits d’agressions, mais seront principalement jugés pour celle sur José Antonio Delgado dit Josetxu, un informaticien de 54 ans résidant à Getxo (Pays basque), qui s’est soldée par un meurtre. Les expertises avaient démontré que la victime avait été enterrée vivante.

Hedangeline, originaire du Vénézuela, et Mohamed, originaire du Maroc, se sont rencontrés à Saragosse en juin 2019. L’homme vivait dans un entrepôt qui lui servait également comme atelier de réparation automobile, à Pedrola (Saragosse), ville où le crime a eu lieu, fait savoir El Correo. Le parquet requiert 16 ans de prison contre chacun d’eux pour les crimes de vol avec violence et meurtre, détention illégale d’armes et blanchiment d’argent, appartenance à un groupe criminel, ainsi que le paiement de dommages-intérêts à la famille de la victime.

À lire : Espagne : un Marocain et sa femme enterraient leurs victimes vivantes

Les faits se sont déroulés le 6 septembre 2019 à Luceni (Saragosse). Josetxu était arrivé au lieu de rencontre à bord de sa Mercedes Benz rouge, quand il a été agressé et dépouillé de ses effets personnels, avant d’être emmené par les deux prévenus qui, par la suite, « ont décidé de le tuer ». « Ils lui ont attaché les mains et porté des coups avec des objets contondants », explique le parquet dans l’acte d’accusation, précisant que le corps de la victime n’a été retrouvé que le 27 septembre 2019.

Lors de l’arrestation du couple, Hedangeline a tenté de se débarrasser d’un collier et d’une alliance appartenant à Josetxu « en essayant de les jeter dans une canalisation de la salle de bain ». Des lunettes et un sac à main de marque Emporio Armani, reconnus comme appartenant à la victime par les membres de sa famille, ont également été retrouvés sur les lieux. Mohamed sera à la barre ce lundi. Mercredi, quarante témoins comparaitront et jeudi, les experts présenteront leurs rapports définitifs avant le délibéré prévu pour le lundi 21 février.

Sujets associés : Espagne - Procès - Homicide - Sextorsion - Violences et agressions

Aller plus loin

Un Marocain risque 57 ans de prison pour avoir renversé 9 personnes en Espagne

Le procès du Marocain M.H.B, accusé d’avoir foncé avec sa voiture 9 sur personnes à Yunquera de Henares (Castille-La Manche) le 26 mars 2021, s’est ouvert ce mardi. Le parquet a...

Espagne : un Marocain qui a enterré un homme vivant devant la justice

Le tribunal d’instruction de Saragosse a décidé de poursuivre les trois membres du gang de Pedrola qui ont volé et violemment agressé deux personnes et assassiné une troisième...

Espagne : 34 ans de prison pour le Marocain qui a enterré un homme vivant

Le tribunal de Saragosse a condamné le Marocain Mohammed AD et sa femme, Hedangeline AL, d’origine vénézuélienne, à 34 ans de prison pour le meurtre d’un homme d’affaires de...

Espagne : un Marocain et sa femme enterraient leurs victimes vivantes

Les autorités espagnoles viennent d’interpeller un ressortissant marocain et une Latino-américaine, pour leur implication présumée dans une affaire de meurtre avec préméditation.

Ces articles devraient vous intéresser :

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».