En Espagne, un YouTuber marocain fait revivre la tradition des bergers (vidéo)

9 novembre 2023 - 09h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Alors que de nombreux jeunes espagnols manifestent peu d’intérêt pour l’activité, obligeant ainsi les entreprises familiales à vendre tout leur bétail, un YouTuber marocain travaille à sauver la tradition espagnole des bergers actuellement en voie de disparition.

Mécanicien de profession chez lui, à Kelâa des Sraghna, Moundir part en Espagne en 2014 pour rejoindre quatre de ses frères. Une décision motivée par « la recherche d’une vie meilleure ». Une fois dans la péninsule ibérique, il décroche un premier emploi auprès de bergers en Navarre, qui lui permet d’obtenir le permis de séjour et de travail. Rapidement, il se familiarise avec son nouveau métier. Le Marocain bénéficie d’une formation de 200 heures proposée par INTIA, un institut public qui promeut l’agriculture dans la région, pour aider les jeunes à créer une entreprise dans l’agriculture et a reçu une subvention gouvernementale de 37 000 euros.

À lire : L’élevage de moutons à l’espagnole : le défi de deux frères marocains

Par la suite, il eut l’idée de créer une chaîne YouTube en arabe où il partage des conseils et des histoires sur sa vie avec les moutons. Le succès lui tend la main. Moundir totalise 248 000 abonnés sur sa chaîne désormais monétisée. Il cumule plus d’un demi-million de personnes sur sa page Facebook. La plupart de ses followers sont originaires du Maroc et de l’Algérie. « J’ai reçu beaucoup de solidarité et de soutien de la part de la chaîne. Cela a été une véritable bouée de sauvetage », a déclaré Moundir. Avec l’argent qu’il a gagné sur YouTube et un investissement de l’un de ses abonnés, il a pu créer sa propre entreprise dans le petit village de Ribaforada, où il vit aujourd’hui avec sa femme et ses deux jeunes filles, toutes deux nées en Espagne.

À lire :Aïd al-adha : une quarantaine de moutons découverts dans un appartement à Nice

« Tout cela m’a coûté 185 000 euros, dit-il au site Hyphen – qui lui a rendu visite en octobre – en montrant les moutons et les champs qui l’entourent, desséchés par un été sec et chaud. Aujourd’hui, j’ai 1 900 moutons et je vais en avoir d’autres. Si vous travaillez pour quelque chose, travaillez pour quelque chose de grand. » Alors que de nombreux jeunes manifestent peu d’intérêt pour l’activité, Mounir achète ses moutons auprès des bergers locaux désabusés qui ont décidé de prendre leur retraite ou dont les enfants n’ont pas voulu poursuivre l’activité familiale. Plusieurs bergers de Ribaforada ont déjà vendu tout leur bétail. En conséquence, la tradition espagnole des entreprises familiales d’élevage de moutons a du mal à survivre.

À lire :Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

« L’élevage de moutons n’est plus un mode de vie attrayant pour les jeunes Espagnols, a déclaré Moundir. Les jeunes veulent travailler du lundi au vendredi et avoir du temps libre le week-end. La plupart d’entre eux ne veulent rien savoir de la campagne ou des moutons. » Un constat qui l’amène à affirmer que dans 10 ans, ce seront surtout des immigrants comme lui qui maintiendront la tradition des bergers en Espagne. D’ailleurs, le Marocain affiche sa volonté à aider les jeunes qui souhaitent se lancer dans l’élevage des bergers. Selon lui, il faut avoir de la passion pour le métier. « Quiconque s’engage dans cette voie pour gagner de l’argent sera ruiné, a-t-il déclaré. Il faut s’intéresser aux moutons d’un point de vue émotionnel, parce qu’on les aime. Ensuite, ils vous le rendront ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Vidéos - Youtube - MRE

Aller plus loin

Du bétail uruguayen pour le Maroc

Un navire transportant des bovins en provenance de la ville de Florida, en Uruguay, a été chargé lundi pour être expédié au Maroc. Cette opération, selon les propos du député de...

L’élevage de moutons à l’espagnole : le défi de deux frères marocains

Lakhdar et Essaddik Ayat, deux frères marocains âgés de 35 et 27 ans, veulent se lancer dans l’élevage de moutons dans la Ribera (Barcelone), après avoir suivi une formation sur...

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Ces articles devraient vous intéresser :

Enseignement supérieur : le Maroc attend la compétence MRE

Le ministère de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a organisé samedi à Rabat, l’Assise de la 13ᵉ Région...

Deux pertes dans la famille d’Omar Achadoud : décès soudain du footballeur et de son père

Le footballeur Omar Achadoud est décédé subitement dans son sommeil samedi dernier. Ce triste événement a été suivi par une autre perte douloureuse pour la famille trois jours plus tard, le décès de son père, Mbark, selon la mosquée de Houthalen...

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

Les contrebandiers profitent de l’opération Marhaba (MRE)

L’opération Marhaba dédiée aux Marocains résidant à l’étranger est une opportunité pour certains commerçants qui n’hésitent pas à passer en contrebande des marchandises à caractère commercial ou prohibé.

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Match Maroc-France : difficile pour les binationaux de faire un choix

La qualification du Maroc et de la France pour la demi-finale de la coupe du monde au Qatar est une joie pour les Franco-marocains. Certains parmi eux ont encore du mal à réaliser la surprenante ascension de l’équipe marocaine, véritable surprise de...

Marhaba 2023 : un centre d’accueil dédié aux Marocains de l’étranger inauguré à Rabat

Dans le cadre de l’opération Marhaba 2023, la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger a inauguré un centre d’accueil à Rabat.

Dédouanement de voiture pour les MRE : quelles pièces fournir ?

Les Marocains Résidant à l’Étranger qui remplissent les conditions pour bénéficier de l’abattement de 90 % dans le cadre d’un dédouanement de véhicule doivent fournir plusieurs pièces justificatives.

Marhaba 2023 : Le Maroc accueille 1,2 million de MRE, en hausse de 21%

Quelque 1,2 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) et de 280 000 véhicules sont entrés au Maroc dans le cadre de l’opération de l’opération Marhaba 2023, selon le ministère du Transport et de la logistique.

Royal Air Maroc veut renforcer ses vols vers les pays où résident les MRE

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a décidé de renforcer, cet été, ses vols vers les pays où vivent les Marocains résidant à l’étranger (MRE).