Situation atténuante pour l’Espagnol qui avait foncé sur l’hôpital de Rabat

10 août 2022 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Après avoir pris connaissance de l’expertise médicale psychiatrique ordonnée par le tribunal, la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat a décidé de ne pas poursuivre l’Espagnol qui avait fait irruption aux urgences de l’hôpital Cheikh Zaid à Rabat à bord d’une Dacia blanche.

Situation atténuante pour l’Espagnol qui avait foncé sur l’hôpital de Rabat. Se basant sur l’expertise médicale psychiatrique ordonnée par le tribunal, la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat l’a déclaré pénalement irresponsable et a par la même occasion décidé de ne pas le poursuivre pour les actes qu’il a commis, ce qui met fin à ses ennuis judiciaires. L’accusé souffre de troubles psychiatriques. Il était poursuivi pour tentative de meurtre avec préméditation. En attendant son admission à l’hôpital Ar-Razi, spécialisé dans le traitement des maladies mentales et psychiques, il est retourné à la prison d’Al Arjat.

À lire : L’Espagnol qui avait foncé sur l’hôpital de Rabat en prison

Fin octobre 2021, un Espagnol de 39 ans a fait irruption de manière dangereuse et préméditée dans le service des urgences de l’hôpital Cheikh Zaid à bord d’une voiture, mettant en danger la sécurité du personnel et des patients et causant un profond état de choc aux infirmières et une patiente, indiquait le la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Une infirmière et une patiente ont également subi un profond état de choc suite à cet incident, précisait la même source. Il aurait eu un différend avec l’établissement sur la prise en charge d’un proche et serait « connu du service hospitalier ».

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Rabat

Aller plus loin

Un Espagnol tue sa femme marocaine et se livre à la police

Un ressortissant espagnol âgé de 62 ans s’est présenté mercredi au poste de police de Sabadell pour avouer le meurtre de sa femme Amal, d’origine marocaine.

L’Espagnol qui avait foncé sur l’hôpital de Rabat en prison

L’Espagnol qui avait encastré sa voiture fin octobre dernier sur l’entrée de l’hôpital Cheikh Zaid à Rabat, a été placé en détention préventive, après son séjour médical.

Un Espagnol fonce avec sa voiture sur l’entrée de l’hôpital de Rabat

Une Dacia blanche avec un ressortissant espagnol à bord a fait irruption aux urgences de l’hôpital Cheikh Zaid à Rabat, hier, jeudi. Le conducteur a été arrêté par la police.

Ces articles devraient vous intéresser :

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.