Le seul établissement secondaire musulman de Paris sommé de fermer

8 décembre 2020 - 17h00 - France - Ecrit par : S.A

L’État français a décidé de la fermeture du collège-lycée MHS Paris, seul établissement secondaire musulman de la ville, pour des raisons de sécurité. 110 élèves se retrouvent ainsi déscolarisés en milieu d’année et 18 travailleurs sans emploi.

Cette décision a été prise à la suite d’une inspection interministérielle en date du 17 novembre 2020, durant laquelle nos élèves se sont retrouvés entourés d’une quarantaine de contrôleurs, inspecteurs et agents ministériels dont de nombreux policiers, indique l’établissement dans un communiqué. "Ce contrôle devait principalement permettre la vérification du respect des normes de sécurité des locaux de l’établissement au regard de la réglementation ERP (Établissement Recevant du Public) (…)", explique-t-il.

"Soucieux de répondre aux obligations légales, nous avions déjà effectué de coûteux et conséquents travaux afin de se conformer aux normes de sécurité au sein de nos locaux. Or, les autorités compétentes mettent en évidence dans leurs observations des failles liées à la sécurité du bâtiment", s’étonnent les responsables de ce lieu de savoir. Ils déplorent que parmi toutes les structures présentes dans ce bâtiment -dont certaines relèvent de différents ministères, recevant également des enfants, dont certains lourdement handicapés- et soumises aux mêmes réglementations, seule celle de MHS Paris se voit poursuivie et condamnée.

Conséquence immédiate : 110 élèves se retrouvent déscolarisés en plein milieu de l’année, l’équipe pédagogique composée de 18 personnes se retrouve sans emploi et la cheffe d’établissement encourt une lourde condamnation pénale a fortiori "injuste".

"Révoltés face à cette volonté disproportionnée et manifestement arbitraire des autorités, ne tenant nullement compte du bien-être des enfants dans cette conjoncture sans précédent, nous mettons actuellement en place des actions collectives pour la défense de notre établissement", ont assuré les responsables, appelant à un "soutien responsable, solidaire et apaisé face à cette injustice."

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Paris - Religion - Education - Emploi - Islam

Aller plus loin

Emmanuel Macron plaide pour l’enseignement de la langue arabe dans les écoles

Le président français Emmanuel Macron, lors de son discours dans les Yvelines, ce vendredi, a décidé de l’introduction de la langue arabe dans le programme scolaire.

Catalogne : l’islam enseigné dans les écoles publiques à partir de cette année

Un projet pilote a été mis en place par le ministère catalan de l’éducation, visant à introduire la religion islamique, à partir de l’année 2020-2021, dans le cursus scolaire...

Les enseignantes musulmanes autorisées à porter le hijab à l’école en Allemagne

En Allemagne, les enseignantes musulmanes sont désormais autorisées à porter le hijab à l’école. Cette mesure fait suite à une affaire portée devant la justice par une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Officiel : l’Aid Al Fitr célébré mercredi 10 avril au Maroc

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé ce mardi soir, après la prière d’Al Maghrib, l’observation du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual 1445 H. C’est donc officiel, l’Aïd Al Fitr 1445 sera célébré demain...

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Statut d’auto-entrepreneur au Maroc : après l’euphorie, le flop ?

Lancé en 2015, le statut auto-entrepreneurs semble ne plus être une solution à l’informel et au chômage. Le bilan en est la parfaite illustration.

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.